Région. La très bonne fréquentation pour le week-end de l’Ascension !

La fréquentation de plusieurs sites culturels dans la région au cours du week-end de l’Ascension a été très satisfaisante. De quoi redonner du sourire et de l'espoir aux différents professionnels du secteur.

1150
À la Saline royale d’Arc-et-Senans : +19,24% de visiteurs sur les quatre jours par rapport à l’an dernier, soit 4338 personnes accueillies, contre 3638 en 2022. Crédit : Anthony Soares.

Il y a peut-être plusieurs facteurs qui expliquent cette fréquentation presque record de différents sites culturels de Franche-Comté au cours du week-end de l’Ascension. Météo, animations et programmes spéciaux, un public qui retrouve l’envie de sortir… et si ce mois de mai augurait un été radieux ?

Saline royale : « L’actualité nous sert beaucoup »

À la Saline royale d’Arc-et-Senans : +19,24% de visiteurs sur les quatre jours par rapport à l’an dernier, soit 4338 personnes accueillies, contre 3638 en 2022. Vendredi 19 mai, 1539 personnes ont même découvert la saline de Claude Nicolas Ledoux (1109 en 2022).

À la Saline royale d’Arc-et-Senans : +19,24% de visiteurs sur les quatre jours par rapport à l’an dernier, soit 4338 personnes accueillies, contre 3638 en 2022. Crédit : Anthony Soares.

« C’est un beau week-end. Quelqu’un me disait qu’il était dans un autre département et sur un site touristique : c’était aussi très fréquenté. J’ai l’impression que c’est la France entière qui était de sortie », confie Hubert Tassy, directeur de la Saline royale d’Arc-et-Senans. Il poursuit : « En ce qui concerne la Saline, je pense que l’actualité nous sert beaucoup. On a fait de gros efforts pendant le covid pour proposer de nouvelles installations (Centre de Lumières, Cercle immense, etc). Il y a énormément de choses nouvelles à voir pour un public régional qui est déjà venu à la Saline.

En 2022, c’était une fréquentation plutôt française. Ce sont les éléments que l’on constate au niveau national, le fait que les Français, dans un premier temps, ne sont pas forcément repartis à l’étranger immédiatement. Là, on va voir cet été ce qu’il en est. »

« Une région qui commence à faire parler d’elle »

À une quarantaine de kilomètres d’Arc-et-Senans, à Nancray, le musée des Maisons comtoises se félicite aussi. « Notre fréquentation sur le week-end de l’Ascension, de jeudi à dimanche, est bien plus importante qu’en 2022 », explique-il. Il enregistre une augmentation de 43,16% sur les 4 jours (1078 personnes en 2023 contre 753 en 2022). « Depuis l’ouverture au 1er avril, on est en légère hausse par rapport à l’an dernier. Et l’an dernier, on avait retrouvé les chiffres de 2019. Donc, on est plutôt content », dévoile Virginie Duède-Fernandez, directrice du musée.

« Depuis l’ouverture au 1er avril, on est en légère hausse par rapport à l’an dernier. Et l’an dernier, on avait retrouvé les chiffres de 2019. Donc, on est plutôt content », dévoile Virginie Duède-Fernandez, directrice du musée. Crédit : Musée des Maisons comtoises.

Jusque-là, il pourrait simplement s’agir d’une coïncidence. Mais voilà que le château de Joux nous indique avoir accueilli 1785 visiteurs, soit une augmentation de 30%, en comparaison au dernier week-end de l’Ascension. Notons même une augmentation de 50% par rapport à 2019. La tendance de fréquentation du château de Joux est à la hausse. « Au niveau de nos statistiques, on a des départements qu’on avait moins (ceux du sud par exemple) », développe le service communication du château.

Concernant les motivations : est-ce lié à la météo ? Aux paysages verts et magnifiques de la région ? À notre gastronomie ? Le château de Joux estime toutefois que la Franche-Comté est « une région qui commence à faire parler d’elle. Si ça se poursuit comme ça, cet été, ça va être un gros été ! »

« Dans le prolongement »

Quittons le département du Doubs pour celui du Jura. Là-bas, la Grande Saline de Salins-les-Bains a accueilli 2591 personnes, soit 23,79% de plus qu’en 2022 (2093 visiteurs en 2022). « Une très belle fréquentation », note Anne Ackermann, directrice de la Grande Saline, avant d’ajouter ; « C’est dans le prolongement de toute la saison depuis le mois de janvier. Le mois de mai est excellent. » Selon elle, l’intérêt grandissant pour le Jura et les ponts du mois de mai, sont des facteurs explicatifs de ces chiffres.

« Une très belle fréquentation », note Anne Ackermann, directrice de la Grande Saline. Crédit : Mizenboîte.

« Nous aussi, à la Grande Saline, on est sur une tendance à la hausse. Pour le moment, on continue à avoir de plus en plus de monde. Pour la Grande Saline elle-même, je pense que cet afflux de visiteurs est dû au fait que c’est un site intergénérationnel. […] Je pense aussi qu’il y a le bouche-à-oreille qui fait qu’on est une destination qui est de plus en plus connue », estime Anne Ackermann. Un peu plus vers le nord, à Dole, 480 personnes se sont rendues à la maison natale de Louis Pasteur, contre 450 en 2022 (+6,67%). À Lons-le-Saunier, la Maison de La Vache qui rit a noté une augmentation de 41,23% (1175 personnes en 2023 contre 832 personnes en 2022).

En Haute-Saône, la colline Notre-Dame du Haut avec la chapelle de Ronchamp, site incontournable dans le Nord de la Franche-Comté, a accueilli 1461 visiteurs. Ils indiquent que leur « fréquentation est identique par rapport aux années précédentes avant Covid, mais supérieure par rapport à 2019. »

L’inverse à Besançon, un effet Foire Comtoise ?

À Besançon, 9089 personnes ont visité la Citadelle, contre 8809 en 2022 (+3,18%). Petit bémol toutefois du côté du musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon. « Nous avons eu 889 personnes au musée du Temps et 626 au musée des beaux-arts et d’archéologie. L’année dernière le musée du Temps était fermé, et nous avions fait 858 au musée des beaux-arts et d’archéologie. Je ne sais pas comment expliquer cette baisse, la Nuit des musées a eu lieu la semaine avant, peut-être y a-t-il eu un impact ? Le temps ? La fréquentation spectaculaire de la Foire ? », tente d’expliquer le service communication.

Le succès incroyable de la Foire Comtoise y est effectivement peut-être pour quelque chose. Du 13 au 21 mai 2023, plus de 157 000 visiteurs se sont mis aux couleurs du Portugal pour la 95e Foire Comtoise. Un véritable record !

Des randonneurs dans une forêt, non loin des cascades du Hérisson (Jura), le samedi 20 mai 2023. Crédit : Anthony Soares.

53% de Franche-Comté

Il est encore tôt pour dresser le profil des visiteurs du week-end de l’Ascension. À la Saline royale, grâce à une analyse sur le week-end via l’HistoPad (tablettes tactiles pour visiter le site), entre le 15 mai et le 21 mai, quelques chiffres fidèles à la réalité sont exploitables.

Sur 97% des répondants, 19,5% étaient d’un pays étranger contre 80,5% de Français. Pour le département d’origine des Français, sur les 43,2% qui ont accepté de répondre, 12,3% étaient du Doubs, 7% du Jura, mais aussi 10,5% du Rhône et 7% de l’Ain.

« Notre fréquentation sur le week-end de l’Ascension, de jeudi à dimanche, est bien plus importante qu’en 2022 », explique le musée des Maisons comtoises. Crédit : Musée des Maisons comtoises.

Bien que ces chiffres doivent être corroborés avec d’autres, il est déjà intéressant de noter que l’origine des visiteurs était diverse, même si globalement, il s’agit plutôt d’un public français, voire relativement local, pour la semaine en question. Au musée des Maisons comtoises, beaucoup de Francs-Comtois ont parcouru les 16 hectares du site. « Voici la provenance des visiteurs de ce grand week-end : 9% d’étrangers ; 53% de Franche-Comté ; 37% du Doubs et 23% du Grand Besançon », explique le service communication du musée. Il ajoute que 30% des visiteurs étaient des familles. Pour le château de Joux, entre 75 et 80% des visiteurs sont de Bourgogne-Franche-Comté.