Avec plus de 3 000 visiteurs, le succès du salon CAP VERS L’EMPLOI

La seconde édition du salon de l’emploi organisé par Grand Besançon Métropole a eu lieu le mardi 16 octobre à Micropolis. Dans un contexte de chômage au plus bas sur le bassin d’emploi de Besançon, le succès était pourtant au rendez-vous

857
Carton plein à Micropolis pour le salon "Cap vers l'emploi". A 11h, on comptait déjà plus de 1500 visiteurs ©YQ
155 entreprises offraient plus de 1000 postes à pourvoir

Le dynamisme économique de Besançon offre une large diversité de postes dans différents métiers. Si le taux de chômage est largement inférieur à la moyenne nationale, beaucoup d’habitants connaissent des situations de précarité sociale et économique. Et de nombreuses filières professionnelles manquent de talents, limitant les objectifs de développement et d’investissements des entreprises.

Ils sont venus pour trouver un emploi, pour changer de filière, pour se former. Les demandeurs d’emploi étaient aussi accueillis pour évaluer, au cas par cas, les freins à l’emploi qu’ils rencontrent (mobilités, accès à la langue, pré-requis et formations de base)

Organisé par Grand Besançon Métropole en partenariat avec le Département du Doubs, l’organisation du salon a été confiée à Réussite Emploi Franche-Comté qui dispose d’une bonne connaissance du tissu économique local et d’une longue expérience dans l’accompagnement des entreprises et des demandeurs d’emploi.

Entrée libre pour présenter ses compétences

En recherche d’emploi, de formation en alternance, d’apprentissage, en reconversion professionnelle ou bénéficiaires du RSA, les visiteurs ont pu déambuler dans les allées, faire des rencontres et échanger.

Les professionnels de l’emploi (Pôle-Emploi, Réussite Emploi, Mission locale…) avaient agi en amont pour identifier des candidats en adéquation avec les postes recherchés. Une façon de mieux réussir l’intégration dans l’emploi ou la formation. « Les demandeurs d’emploi ne viennent plus à l’aveugle sur ce type de salon » précise Ludovic Fagaut, vice-président du Conseil départemental du Doubs.

Des ateliers pris d’assaut
Salomé Roche, Présidente de l’association « Lafayette » a animé plusieurs ateliers réunissant à chaque fois une trentaine de participants ©YQ

Tout au long de la journée, Réussite Emploi, Pôle Emploi, l’association Lafayette et l’UIMM ont organisé des ateliers spécifiques « Comment réussir son entretien d’embauche » ou « Comment rédiger un CV gagnant ». Salomé Roche, Présidente de l’Association Lafayette, a pu former demandeurs d’emploi et responsables de PME à l’usage des plateformes numériques et notamment Linkedin.

Pôle Emploi a présenté sa méthode de recrutement par simulation (MRS), un outil pour mieux réussir l’intégration des nouveaux collaborateurs. Un autre atelier a également permis à l’UIMM de présenter les métiers de l’industrie, encore trop méconnus.

Vendre l’image employeur

Toutes les entreprises présentes à CAP VERS L’EMPLOI mettent en avant leur culture d’entreprise, les évolutions de carrière et leur souci éthique pour recruter et mieux fidéliser leurs salariés.

L’UIMM présentait le camion « La Fabrique 4.0® », pour former à la programmation et au pilotage d’une ligne de production ©YQ

La Fabrique 4.0®, l’unité mobile de formation imaginée par l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) était présente sur le parking de Micropolis. Cet ensemble de 60 m² offre la possibilité de programmer et piloter une vraie ligne de production et d’orienter vers les métiers de l’industrie, véritables reflets de l’économie réelle, celle où l’on produit !

La Gendarmerie Nationale était fortement présente pour recruter de nouveaux militaires au service quotidien de la population ©YQ

L’image employeur, c’est aussi valoriser des métiers comme ceux de l’Administration pénitentiaire, de l’Armée ou de la gendarmerie, toutes activités au service quotidien et la sécurité de la population.

Ce n’est pas pour rien que Grand Besançon Métropole a confié la gestion et le suivi de ce salon de l’Emploi à « Réussite Emploi Franche-Comté »…pour réussir le développement économique du territoire bisontin.

Yves Quemeneur