24 Heures du Temps en quelques secondes

183
Philippe, Yves et Alain, les trois mousquetaires de l'horlogerie bisontine ©YQ

L’édition 2022 renouait avec la tradition, au coeur de la cour du Palais Granvelle.

Les espaces Utinam proposaient des « établis » d’initiation à l’horlogerie sous le regard attentif des formateurs de l’AFPA ©YQ
Les pièces uniques de Xavier Rousset, alliant la technicité horlogère sous des cadrans, petits joyaux d’art ©YQ
L’association « Horloge Notre-Dame » propose un cahier des charges spécifique à l’Etablissement public chargé de la restauration de la cathédrale, pour rendre à l’identique l’horloge de l’édifice. ©YQ
Nouveauté 2022, l’accueil aux 24h du Temps, de la maroquinerie de luxe avec la présence de l’entreprise SIS du Valdahon ©YQ
Inauguration des 24h du Temps 2022 par Anne Vignot la Maire de Besançon, Marie-Guite Dufay la Présidente de région et Ludovic Fagaut 1er vice-président du département du Doubs. L’édition 2022 dans la cour du Palais Granvelle, du musée du Temps tout juste rénové et une petite année après l’inscription des savoir-faire horlogers au patrimoine mondial ©YQ
Le Temps s’était aussi arrêté autour du square Castan pour servir d’écrin à une série de créateurs dont Marie-Martine Caracotch qui transforme sièges et fauteuils en pièces uniques. « Les banquettes de Minette » ©YQ

Retour en quelques photos sur un événement qui prend un sens particulier après l’inscription des savoir-faire horlogers au patrimoine mondial de l’humanité et la passion des horlogers qui, dorénavant, se jouent d’une frontière pour créer, innover, développer un espace et une horlogerie franco-suisse.

Yves Quemeneur