Baisse du surendettement des ménages dans le Doubs

En 2022, le nombre de dossiers de surendettement déposés dans le département du Doubs a baissé de 11,5% par rapport à 2021

601
L'Hôtel de Valay, bâtiment du XVIIIème siècle rue de la Préfecture à Besançon, abrite le siège départemental de la Banque de France ©YQ
957 dossiers de surendettement déposés en 2022 dans le Doubs

Moins 11,5% dans le Doubs, la baisse est plus significative que dans l’ensemble de la région Bourgogne Franche-Comté où le repli n’a été que de 4,8% et de la France métropolitaine qui a vu un recul de 6,5%.

Le faible repli constaté en Bourgogne Franche-Comté est lié aux mauvais chiffres de l’Yonne et de la Nièvre qui comptent respectivement 297 et 334 dossiers pour 100 000 habitants contre 212 dossiers dans le département du Doubs.

En cohérence avec ce premier chiffre, les dossiers traités par la commission de surendettement du Doubs ont diminué de 22% par rapport à 2021. L’endettement médian des ménages (hors immobilier) ayant fait l’objet d’un traitement de la commission, s’établit à 19 977€. Il est de 18% supérieur à celui de la région et de 23% supérieur à celui de la France métropolitaine.

Le nombre de dossiers dans la moyenne nationale

Le département du Doubs a enregistré 212 dépôts de dossiers de surendettement pour 100 000 habitants en 2022, contre 246 dans la région et 208 en France métropolitaine.

Il reste que pour les chefs d’entreprises (industriels, artisans, commerçants, agriculteurs, travailleurs indépendants…) le surendettement personnel consécutif à une faillite est une double peine. Souvent sans revenus et confrontés au paiement de cautions solidaires, ils ne rentrent pas dans les bonnes cases pour bénéficier de l’échelonnement de leurs dettes personnelles.

La Rédaction