Doubs. En N3, l’avenir des clubs doubistes est assuré

À deux journées de la fin du championnat de N3, dans le groupe J, les trois clubs du Doubs auront réalisé une jolie saison, avant d’en retrouver potentiellement deux autres l’an prochain…

1040
Photo Martin Saussard

Trois clubs du Doubs ont rythmé cette poule J de N3 saison 2023/2024 avec des trajectoires bien distinctes. Il y a d’abord la réserve du FC Sochaux-Montbéliard, qui a bien failli devenir l’équipe première sans le sauvetage in-extremis du club à l’été. Avec une vague de départs de jeunes joueurs, la réserve du FCSM s’est lancée dans une mission périlleuse que beaucoup d’observateurs pensaient impossible. Après 24 journées, l’équipe entraînée par Sylvain Monsoreau pointe à la 3e place avec 39 points, validant son maintien tranquillement tout en se hissant en demi-finale de la coupe régionale. Épaulée à plusieurs reprises par des joueurs de National, la réserve du FCSM aura surtout prouvé que le vivier sochalien compte toujours de nombreux talents en devenir.

Le CAP toujours aussi costaud

Juste devant eux, le CA Pontarlier a une nouvelle fois démontré toute sa résilience et sa brillante formation. Menés à plusieurs reprises dans différentes rencontres de la saison, les hommes de Jean-Luc Courtet ont souvent fait preuve de détermination pour accrocher des résultats comme ce nul obtenu à Jura Dolois le 13 avril (2-2). Une réussite qui place une nouvelle fois la formation du Haut-Doubs sur le podium du championnat, 2e après 24 journées avec 5 points d’avance sur Sochaux. Onze victoires, autant de nuls et seulement deux petites défaites pour l’instant (article rédigé avant la défaite contre Dijon FCO 2). L’année restera gravée dans les mémoires avant tout pour cet historique 32e de finale de Coupe de France contre l’Olympique Lyonnais.

Le Besançon Foot respire

Le mois d’avril aura été décisif pour le Besançon Football malgré un étonnant gros trou d’air face au dernier, La Chapelle-de-Guinchay (défaite 4-0, le 13 avril). Les rencontres contre des adversaires directs dans la course au maintien se sont enchaînées pour les hommes de Benoît Pansier qui ont résisté à l’extérieur (2-2 à l’ASPTT Dijon, 1-1 à Louhans-Cuiseaux) tout en s’offrant une précieuse victoire à domicile contre Selongey. Avec 5 points d’avance le 11e à deux journées de la fin et la règle des 7 meilleurs 11e maintenus en N3, le Besançon Football pouvait prendre sereinement la suite des événements avec une dernière rencontre à domicile ce 12 mai contre Cosne. Une position qui reflète la saison en dents de scie de cette équipe bisontine capable de très grands coups, comme de lourdes défaites contres des adversaires à première vue prenables.

Trois clubs qui pourraient malheureusement retrouver le Racing Besançon, avant-dernier de N2 à deux journées de la fin et quatre points de retard sur le premier non-relégable. De quoi relancer la piste d’un seul et unique club bisontin pour briller ? Les discussions sont toujours en cours. À cela s’ajoute la possible montée d’un cinquième club doubiste dans la poule C de R1. À trois journées de la fin le FC Morteau-Montlebon comptait trois points d’avance sur Grandvillars, deux formations en N3 lors de la saison 2022/23. La formule de montée est toutefois rocambolesque : une seule équipe sur les trois poules de R1 montera en N3. La place sera décrochée par le club ayant obtenu les meilleurs résultats contre les cinq premiers. À ce jeu-là, Grandvillars paraît pour l’instant mieux armé. Le sprint final est lancé et les pensionnaires départementaux actuels regarderont ça avec un œil apaisé.

Journée 25 : (actualisé ce 13 mai)
Besançon Foot – Cosne  : 2-2
CA Pontarlier – Dijon FCO (2) : 2 – 4
FC Sochaux-Montbéliard (2) – Yzeure : 2 – 1

Journée 26 : 
Jura Dolois – Besançon Foot
Rumilly Vallière – CA Pontarlier
Vesoul – FC Sochaux – Montbéliard (2)

M.S