Franche-Comté, l’URSSAF régionale accompagne et conseille les nouveaux employeurs

L’organisme de collecte des cotisations sociales s’est fortement impliqué dans l’accompagnement des entreprises pendant la période Covid. L’URSSAF Franche-Comté poursuit sa mutation au service des employeurs.

273
Offre première embauche et visite-conseil. L'URSSAF Franche-Comté agit pour les entreprises - photo Hebdo.39
Des offres gratuites pour les entreprises qui embauchent leur(s) premier(s) salarié(s)

Le service « URSSAF Première Embauche » permet aux entrepreneurs de faciliter les démarches administratives et les déclarations obligatoires pendant la première année. Il s’agit bien d’entreprises nouvelles ou existantes qui se développent et s’entourent d’un ou de nouveaux collaborateurs. Comme le souligne Timothée Lapèze, Directeur en charge des relations de services à l’URSSAF « Cette offre de notre organisme permet au chef d’entreprise de se concentrer sur son activité industrielle, artisanale ou commerciale…sans craindre de faire des erreurs au niveau des actes déclaratifs d’embauche ». Dans ce cadre, l’URSSAF intervient auprès de chaque entreprise avec un service téléphonique dédié, qu’elle soit ou non accompagnée par un expert-comptable.

« L’Offre Première Embauche »

Cet accompagnement gratuit de l’URSSAF permet de bénéficier d’un large panel de services :

-L’assistance dans toutes les démarches en ligne (attestation, déclaration sociale nominative…)

-Le suivi préventif en cas d’anomalies détectées dans les déclarations ou les paiements

-Un appui dans leurs nouvelles responsabilités d’employeur

-Un contact personnalisé et des canaux de communication dédiés pour une prise en charge rapide de leurs questions.

Dès lors que le nouvel employeur a embauché son premier salarié, il bénéficie automatiquement de « l’Offre Première Embauche » sans avoir à effectuer de démarches particulières.

1314 nouveaux employeurs en 2022, soit 5% des employeurs francs-comtois

De janvier à septembre 2022, la répartition géographique des entreprises accompagnées correspond à l’équilibre économique de la Franche-Comté : 568 dans le Doubs, 319 dans le Jura, 275 en Haute-Saône et 152 dans le Territoire-de-Belfort.

28% des nouveaux employeurs de la région opèrent dans le secteur de la construction, 13% dans le commerce de détail, 11% dans la restauration et 4% dans le commerce et la réparation automobile.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2022, 67,5% des nouveaux employeurs ont été contactés par l’URSSAF pour 1 504 appels de bienvenue ou suite à des événements dans le parcours de vie de l’entreprise au cours de la première année.

« La visite-conseil en entreprise »

Il s’agit d’un autre dispositif pour les entreprises ayant embauché pour la première fois depuis moins de 18 mois. Réservé aux établissements dont l’effectif est inférieur à 11 salariés, il permet de bénéficier des conseils d’un spécialiste en droit social, en législation de la sécurité sociale. Le conseiller URSSAF se déplace directement dans l’entreprise et la guide dans l’application d’une réglementation complexe.

Quel emploi des salariés, quelles exonérations sont accessibles. « Il existe encore des entreprises qui ne bénéficient pas d’exonérations auxquelles elles peuvent avoir droit » souligne Anne Barralis, la directrice régionale de l’URSSAF. Il s’agit aussi de prévenir les erreurs et de les rectifier. En aucun cas, cette visite-conseil ne peut donner lieu à un redressement.

Pour les employeurs qui s’inquiètent de « faire rentrer le loup dans la bergerie », les experts-conseillers qui interviennent dans ce dispositif ne sont jamais des agents de contrôle du département de l’entreprise.

Dédramatiser le contact avec l’URSSAF

Pour Valérie Billion, Directrice chargée du contrôle en Franche-Comté « le diagnostic-conseil est un outil de pédagogie et une façon de dédramatiser le contact avec l’URSSAF ». Il s’agit enfin de faire du « cousu main ». Chaque entreprise est unique et l’aide au conseil sécurise le parcours juridique de l’entreprise.

L’Urssaf Franche-Comté innove enfin en facilitant les contacts entre l’organisme et les entreprises, qu’elles soient nouvelles ou non : séance webinaires, salons interactifs, un chat offrant des questions/réponses en temps réel. L’URSSAF, particulièrement en Franche-Comté, n’est plus ce monstre inhumain. Son action est bénéfique pour prévenir les fraudes et surtout sécuriser le développement des entreprises vertueuses.

Yves Quemeneur