Haut-Doubs. Dans le Val de Morteau, la forêt vue comme un refuge

Depuis un an, l’association « il FoRêt V » qui se lit « il faut rêver » s’est donnée pour mission d’accompagner les habitants du Val de Morteau vers un art de vie plus durable.

214
Les activités se déroulent par tous les temps.

« L’art de vie durable est un concept qui correspond à la créativité et donc à la capacité de trouver de nouvelles idées face aux enjeux sociétaux et environnementaux actuels » explique la présidente Eloïse Ollivier qui poursuit : « Un développement durable permet de répondre aux besoins de la génération actuelle sans compromettre la capacité des générations futures. »

Objectif prioritaire de l’association, accompagner les enfants à se familiariser avec la forêt ce qui passe aussi par la formation des enseignants à l’école du dehors voire même des interventions individuelles. En dehors des ateliers proposés pendant les vacances, un groupe se retrouve chaque semaine tout au long de l’année quelle que soit la météo. Un accueil pour mineurs reconnu par Jeunesse et Sports qui leur permet d’effectuer des activités naturalistes, sous forme de jeux pour bien comprendre les enjeux. « Ils ont aussi des temps d’exploration libres qui comme les autres moments permettent de développer une réelle conscience environnementale et donc de comprendre l’impact que les activités humaines ont sur la nature ».

Une méthode reconnue : l’immersion

Ce type d’atelier existe depuis plus de 50 ans au Danemark et de manière plus récente et plus proche en Suisse. Cela se développe progressivement en France. « Ces ateliers permettent aux enfants d’explorer leur environnement par tous leurs sens et de se familiariser avec la nature. Ce contact régulier avec la nature permet de renforcer leur immunité, améliore leur état de santé en général et permet de développer le respect envers l’environnement ». Un canapé forestier a été construit en forêt pour accueillir les enfants. Il s’agit d’une construction éphémère qui peut être réalisée en quelques heures et démontée aussi rapidement en cas de besoin. Les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement, puisqu’ils sont constitués de bois mort trouver à proximité. Il permet aux enfants d’avoir un cadre sécurisant et un lieu de partage et d’échange. C’est le point de ralliement du groupe. Il permet également d’installer un coin feu sécuriser et fonctionnel. Lorsque l’on tend une bâche au-dessus cela permet également d’être à l’abri en cas de forte précipitations.

Dès l’année prochaine, l’association « il FoRêt V » ira plus loin en proposant également aux adultes des bains de forêt. Un concept très répandu au Japon depuis longtemps où la relaxation de cette sylvothérapie est reconnue.

Le canapé forestier permet de tenir de véritables tables rondes.