Haut-Doubs. Désherbage à la bibliothèque de Maîche

Quelle étrange action peut bien se cacher derrière un terme qui tient plus du jardinage que de la culture. Eclairage sur une pratique indispensable dans une bibliothèque.

94
L'opération permet de rafraichir les rayons de la bibliothèque.

640 livres adultes, 80 livres jeunesse et 63 périodiques jeunesse soit au total 783 documents… Ce n’est pas un inventaire à la Prévert mais la liste de ce que la Bibliothèque Municipale Louis-Pergaud de Maîche, situé au Château du Désert, a été autorisée par le Conseil Municipal à retirer de ses rayons.

Cette opération s’avère indispensable pour rendre le lieu attractif avec des documents régulièrement renouvelés et d’autres donc qui doivent céder la place. « Une bibliothèque se doit en effet de donner envie de consulter ses documents, comme de fournir à tous des informations et œuvres actualisées. Il est par ailleurs nécessaire de désengorger régulièrement les étagères pour les rendre plus attrayantes et pertinentes en éliminant d’une part les ouvrages abîmés, défraichis ou obsolètes, et d’autre part les ouvrages délaissés par les lecteurs » précise la mairie. Mais que les défenseurs de la culture se rassurent, ces livres et périodiques vont avoir une seconde vie dans les boîtes à livres disposées à la Bibliothèque, au Pôle Famille, en Mairie, au centre-ville ou encore à la boutique de la recyclerie Re-Bon.

« Les bibliothèques sont comme les jardins, pour qu’elles soient belles, il faut les désherber ! » souligne la mairie de Maîche qui gère ce bel endroit, situé au cœur d’un parc arboré qui sert d’écrin  à ce lieu devenu un carrefour de la culture locale. Les expositions qui y sont proposées tout au long de l’année drainent en effet également un large public.