Haut-Doubs. Les collégiens du Val de Morteau sensibilisés au harcèlement scolaire

Le fléau du harcèlement en milieu scolaire existe autant en ville qu’en milieu rural. Un phénomène inquiétant qui a déjà tué. Tous les moyens sont donc bons pour lutter.

473
L'interactivité a permis aux adolescents de prendre part aux différentes scènes.

L’histoire est aussi simple que banale. Et elle peut se produite partout, dans le Val de Morteau comme dans n’importe quel collège en France, en ville ou à la campagne. Simon est un jeune garçon qui se fait moquer par un camarade en raison de son bonnet. Si au départ la moquerie se veut drôle, les spectateurs assistent à une évolution tragique de la situation : violences verbales, violences physiques, répétitions, humiliations, méchanceté, peur, mal-être de cet enfant… C’est en fait une fiction, un théâtre forum proposé par la compagnie des Chimères intitulé Bonnet Man qu’ont pu découvrir les élèves de 5ème des collèges de Morteau et Villers-Le-Lac pour les sensibiliser aux risques des violences quotidiennes et du harcèlement à l’école.

Les élèves pouvaient interrompre le jeu à tout moment, proposer une solution à chaque situation et venir l’expérimenter sur scène en remplaçant ou en ajoutant le personnage de leur choix et ce pour mettre fin à cet acte de harcèlement. Ces scènes invitent les adolescents à s’interroger sur les valeurs telles que l’écoute, le respect, l’empathie… la citoyenneté.

Après cette séance, place à la réflexion. Dans quelques jours, les éducateurs iront à nouveau à la rencontre des élèves dans les classes afin d’échanger avec eux sur leurs ressentis, ce qu’ils ont pu retenir et les moyens mis à leur disposition pour lutter contre ce fléau qui rappelons-le a déjà pousser des adolescents au suicide.