JO 2024 : convaincre les athlètes du monde entier à se préparer à Besançon

Anne Vignot, la Maire de Besançon, a officiellement lancé l’opération "marketing" pour démontrer aux délégations que Besançon et son agglomération offrent des équipements, des services et un cadre de vie de très haut niveau. Retour sur l’opération de séduction à la salle d’escalade Marie Paradis le 25 février.

198
Anne Vignot, la Présidente-Maire de Grand Besançon Métropole a présenté les opérations prévues par Besançon pour accueillir la préparation des athlètes lors des JO de 2024 à Paris ©YQ

« C’est un moment solennel et essentiel pour « vendre » notre territoire aux sportifs du monde entier, un territoire qui porte les sportifs dans son ADN » a vanté la Présidente-Maire de Grand Besançon Métropole.

Six centres de préparation aux JO 2024, tous à moins de 15’ d’un centre-ville historique

La préparation des athlètes, sur neuf sites, concernera 20 disciplines sportives olympiques et paralympiques, à deux heures de Paris. Anne Vignot a particulièrement mis l’accent sur « des infrastructures uniques en France » comme le Cops (Complexe d’optimisation de la performance sportive). Ce centre de 2500 m² imaginé pour répondre aux besoins des athlètes de très haut niveau, rassemble des équipements pour la préparation et la récupération physique. Les préparateurs physiques et chefs de délégation y trouveront le conseil et l’expertise d’un staff formé aux sciences du sport. « C’est l’endroit rêvé » a souligné Frédéric Grappe, directeur performance de l’équipe cycliste Groupama-FDJ qui s’est déjà installée dans les locaux.

Le Centre Hospitalier Universitaire proposera, durant ces stages de préparation, des services médicaux sur mesure. Le CHU Minjoz assurera des astreintes en médecine physique et de réadaptation.

Le stade Léo-Lagrange, le palais des sports, le complexe du Rosemont pour les préparations au BMX, les salles de gymnastique ou le stade des Orchamps, sont tous situés à proximité des lieux d’hébergement, sans oublier « le CLA qui facilitera les échanges entre sportifs de nombreuses nationalités » a précisé Anne Vignot.

Faire connaître les atouts de Besançon
Besançon, labellisée « Terre de jeux 2024 » présentait le 25 février les opérations pour attirer athlètes et délégations en préparation des JO de Paris 2024. La Maire Anne Vignot, Abdel Ghezali le premier adjoint chargé des sports et Michel Jassey, Maire de Devecey et vice-président de GBM en charge des sports ont illustré leurs propos par le site Internet dédié www.terredechampions.besancon.fr ©YQ

Le 25 février a été l’occasion de présenter le site internet dédié www.terredechampions.besancon.fr. Il sera sous peu disponible en espagnol et en anglais. Les « ambassadeurs » de Besançon auront aussi la mission de « vendre » la cité comtoise. Ils sont nombreux à l’image de Frédéric Grappe pour le cyclisme, Nao Monchois membre de l’équipe de France d’escalade ou Jérémy Rencurel, présent à Rio en 2016 pour les jeux olympiques en BMX et David Matam Haltérophile de haut niveau.

Présentation réussie dans une salle d’escalade réputée. Il ne reste qu’à transformer l’essai et accueillir la préparation des athlètes du monde entier. La concurrence sera rude entre les sites français choisis par le comité d’organisation des Jeux 2024.

Yves Quemeneur