Le département du Doubs potentiellement touché par l’influenza aviaire

650

L’influenza aviaire est une infection virale hautement contagieuse des oiseaux sauvages et domestiques, y compris d’élevage.

5 communes du Doubs en zone de contrôle temporaire

Un cas d’influenza aviaire a été identifié sur une mouette rieuse dans le Haut-Rhin le 16 février dernier. Une zone de contrôle temporaire a été mise en place dans un rayon de 20 km autour de la commune de Bréchaumont (68). Cinq communes du Doubs sont intégrées dans ce périmètre, afin de prévenir l’apparition de cette infection dans les élevages.

Des mesures adaptées sont mises en place par la préfecture

A l’intérieur de la zone des communes d’Allenjoie, Badevel, Dambenois, Dampierre-les-Bois et Fesches-le-Chatel, diverses mesures sont déployées pour protéger les élevages de volailles d’une potentielle contamination : mise à l’abri adaptée, analyses de laboratoire, adaptation des activités de chasse concernant le gibier à plumes.

Les éleveurs et les particuliers qui peuvent être concernés peuvent obtenir des informations sur le site https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers.

Il est par ailleurs demandé de ne pas s’approcher ni de nourrir les oiseaux sauvages, particulièrement dans la zone de contrôle temporaire. Pour éviter la diffusion à d’autres oiseaux, il est recommandé au public d’éviter de fréquenter temporairement les zones humides où stationnent les oiseaux sauvages (étangs, mares et rivières).

La zone de contrôle temporaire pourra être levée après un délai minimal de 21 jours si aucun signe d’influenza aviaire n’est décelé dans les exploitations et aucun nouveau cas dans la faune sauvage.

Jean-François Colombet le Préfet du Doubs, appelle à la vigilance de tous les acteurs (éleveurs, techniciens de la filière avicole, propriétaires d’oiseaux en basse-cour ou volières, ainsi que les vétérinaires afin de limiter la propagation du virus, par une application stricte des mesures de biosécurité rappelés sur le site dédié.

Aucune crainte pour l’alimentation

La consommation de viande, de foie gras, d’œufs et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille, ne présente aucun risque pour l’Homme.

La Rédaction