Les industries de la métallurgie et Pôle Emploi s’engagent pour l’emploi

Point final de la semaine de l’industrie, Pôle emploi Bourgogne Franche-Comté et l’UIMM régionale ont signé le 25 novembre une convention pour agir ensemble sur le retour au travail des demandeurs d’emploi.

280
Michel Swieton Directeur régional de Pole emploi BFC et Jean-Luc Quivogne Président de l'UIMM de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une convention pour renforcer les liens et accélérer l'emploi dans l'industrie ©YQ
Moins de chômeurs mais plus éloignés de l’emploi

Michel Swieton, le directeur régional de Pôle emploi est un adepte de la méthode Coué « Nous avons une économie qui se porte bien ». Globalement les chiffres lui donnent raison. Il tempère toutefois son propos : « si le taux de chômage est inférieur d’un point à la moyenne nationale, les demandeurs sont plus éloignés de l’emploi. L’absence de formation, les difficultés de mobilité, des personnes qui n’ont jamais travaillé sont des éléments impactant leur retour dans l’emploi ».

13% de demandeurs en moins et 57% d’offres en plus

Le chiffre de 57% est à relativiser par rapport à 2021 et la sortie de la crise sanitaire. Il reste que de nombreux métiers sont en tension. « Une entreprise qui ne peut pas se développer par manque de collaborateur est une entreprise en danger » soulignait Jean-François Colombet. Par sa présence à la signature de la convention, le préfet du Doubs a marqué son intérêt pour « le travail et l’effort ».

Les Industries de la Métallurgie, 2 600 entreprises et 100 000 emplois en Bourgogne Franche-Comté

L’industrie concentre 19% des emplois dans le département du Doubs, une spécificité française liée à la présence de l’industrie automobile. « L’industrie, ce sont des emplois qualifiés et bien rémunérés, loin de l’image d’Epinal de l’usine sale et bruyante » a rappelé Jean-Luc Quivogne le président de l’UIMM BFC (et également président de la CCI Saône Doubs). « Les emplois dans l’industrie structurent le territoire, améliorent le pouvoir d’achat des salariés. L’industrie c’est aussi un large écosystème qui irrigue toute la région ». Les propos de Jean-François Colombet, le représentant de l’Etat, sont une incitation supplémentaire à la ré industrialisation de notre pays.

Quatre entreprises locales en job dating à Pôle emploi Temis

Pour marquer la fin de la semaine de l’Industrie, Carole Demouge directrice de l’agence Pôle emploi Temis et Jean-François Locatelli directeur territorial Doubs et Territoire de Belfort, avaient convié 4 entreprises de Grand Besançon Métropole, à rencontrer des demandeurs d’emploi.

JR Automation, implantée sur le parc Lafayette conçoit et fabrique des lignes et machines d’assemblage. L’entreprise est confrontée au renouvellement de ses équipes et à la transmission des savoirs.

La Manufacture Jean Rousseau est située à Pelousey. Le maroquinier de luxe y emploie 200 personnes dans une usine intégrée. Ses métiers à forte valeur ajoutée nécessitent en permanence la formation et l’intégration de nouveaux collaborateurs.

Metallis installée à Chaudefontaine et une entreprise de Saint-Vit participaient également à cet après-midi de rencontres…et de recrutements.

La convention signée pour trois ans entre Jean-Luc Quivogne Président de l’UIMM et Michel Swieton Directeur régional de Pôle emploi, veut renforcer les actions opérationnelles au niveau des territoires. « Nous voulons aller vers du sur-mesure : individualisation des besoins des entreprises en lien avec le parcours personnel et professionnel des demandeurs d’emploi » insiste Jean-François Locatelli.

On ne peut que se satisfaire de cette collaboration renforcée entre le service public de l’emploi et les métiers de l’Industrie. La réussite passera par la relocalisation de l’industrie en France (10% de l’activité en France contre 22% en Allemagne). La consommation intérieure n’est pas le seul moteur de la croissance. On a trop longtemps oublié l’investissement productif et l’exportation. Ils sont les carburants de la richesse d’un pays.

Yves Quemeneur