« Loiseau du Temps » prend son envol à Besançon

Bérangère Loiseau a officialisé ce mardi 11 octobre l’acquisition de 250 m² au rez-de-chaussée de l’ancien conservatoire de Besançon sur la place de la Révolution. Une ouverture prévue à la fin du premier trimestre 2023

1560
C'est officiel depuis le 11 octobre à 12h, le groupe Bernard Loiseau ouvrira au printemps prochain "Loiseau du Temps" sur la place de la Révolution. C'est Bérangère Loiseau qui l'a annoncé en présence d'Anne Vignot la Maire de Besançon, Frédérique Baehr, l'adjointe en charge du commerce et Fabrice Jeannot le patron de la SMCI ©YQ
Premier restaurant en dehors de la Bourgogne

« En ouvrant un restaurant à Besançon, nous voulons être un trait d’union, une passerelle entre la Bourgogne et la Franche-Comté, deux territoires d’excellence gastronomique » a souligné Bérangère Loiseau.

Après « Loiseau des Vignes » ouvert à Beaune en 2007 puis plus récemment « Loiseau des Ducs » à Dijon qui a décroché une étoile au Michelin en 2014, un an après son ouverture, le groupe familial dirigé par Dominique Loiseau entretient les valeurs d’excellence de Bernard Loiseau qui avait construit sa légende à Saulieu. Le chef mythique est décédé il y aura 20 ans en 2023.

La femme volontaire est désormais entourée de ses trois enfants aux manettes d’une entreprise qui « conserve l’authenticité de son créateur, les valeurs de gentillesse, de convivialité et de professionnalisme qui font sa réputation ».

60 couverts dans un « bistrot chic »

Dans la stratégie du groupe de restauration « ancrage 2023 », l’obtention d’une étoile au Michelin n’est pas l’objectif essentiel. Bérangère Loiseau souligne « on veut faire du Loiseau avant de savoir si nous serons une table étoilée à Besançon » ! Le restaurant va créer une dizaine d’emplois d’ici le printemps prochain en proposant une carte où le terroir comtois sera à l’honneur dans des menus attractifs.

Clin d’œil à l’histoire du lieu, ancienne halle aux grains, « Loiseau du Temps » retrouve la place de l’Abondance dans le cadre intact du bâtiment du XVIIIe siècle, magnifiquement restauré.

Jean-Louis Fousseret en rêvait, Bérangère Loiseau l’a réalisé. Comme quoi à Besançon, l’excellence a besoin du temps comme « Loiseau du Temps ».

Yves Quemeneur