MSF sur le terrain dans le Haut-Doubs

Encore une fois les réseaux sociaux ont montré à quel point une info peut prendre une ampleur démesurée en très peu de temps. Peu importe la véracité des faits…

476
Le siège parisien a bien confirmé la campagne officielle en cours.

C’est bien connu, les habitants du Haut-Doubs sont méfiants quand des inconnus viennent frapper à leur porte. A juste titre sans doute tant les cambriolages sont nombreux dans le secteur. Alors quand de jeunes gens sont dans les parages, beaucoup jugent prudent d’alerter voisins et amis. On ne sait jamais. Les messages, partages et commentaires avec surenchères se succèdent à une vitesse aussi folle que les contenus eux-mêmes. En cause, ces gens « pas de chez nous qui viennent « soi-disant » au nom de Médecins Sans Frontières. Soi-disant ? Certains internautes essaient bien de temporiser en expliquant que des communes ont publié avoir autorisé la démarche, rien n’y fait. Elles ont pourtant reçu de l’association, plaques d’immatriculation des véhicules et même les copies des cartes d’identités des personnes qui sont sur le terrain. Oui, mais si telle page influente a dit de faire attention, ça doit être vrai, il doit y avoir quelque chose de louche là-dessous, pas de fumée sans feu. Comment savoir la vérité ? C’est finalement simple comme un coup de fil au siège de MSF à Paris où la personne responsable des collectes est catégorique : « Oui en effet, nous avons en ce moment des personnes mandatées par notre association qui se présentent en porte à porte dans le Haut-Doubs. Elles sont identifiables grâce à une carte et ne demandent ni argent liquide ni chèque mais un prélèvement mis en place avec une tablette qu’elles ont avec elles ». Trop tard pour ces jeunes gens qui ont souvent reçu un accueil peu aimable. Mais bon, comme disent certains, on ne sait jamais…C’était leur bonne action à eux, les méfiants, qui malheureusement aura sans doute coûter cher à l’association MSF qui, elle, en fait de vraies, des bonnes actions.