Salon des recruteurs : 1000 offres d’emploi le 22 mars 2022 à Micropolis

Le premier salon des recruteurs ouvert à tous les publics, se déroulera le mardi 22 mars dans l’enceinte de Micropolis. Il réunira une centaine d’entreprises issues de tous les secteurs d’activité.

386
Présentation du programme du salon des recruteurs qui se tiendra le mardi 22 mars 2002 à Micropolis en présence de Manuella Morgadinho Présidente de la Chambre des Métiers du Doubs et de Jean-Luc Quivogne Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Saône-Doubs ©YQ
Une opération de grande ampleur du département du Doubs en partenariat avec Grand Besançon Métropole.

Ludovic Fagaut, 1er vice-président du conseil départemental l’assure « la priorité du département est le retour à l’emploi. Gestionnaire du RSA, notre rôle est de permettre une meilleure insertion par l’emploi ». Sur les 126 000 bénéficiaires du RSA, le département souhaite inciter 7 000 allocataires à pousser la porte d’un futur recruteur.

Les chambres consulaires (chambre des métiers et de l’artisanat, chambre de commerce et d’industrie), les principales filières professionnelles (Bâtiment, travaux publics, restauration, industrie, services aux personnes…) s’engagent aux côtés du département et de la communauté urbaine de Grand Besançon pour apporter  l’offre la plus large possible, à la fois pour les demandeurs d’emploi et également aux personnes en recherche de réorientation professionnelle. La difficulté de recrutement concerne aussi les employeurs publics. « Dans le service informatique de Grand Besançon Métropole, nous avons une dizaine d’emplois vacants sur un service de 27 agents » assure Nicolas Bodin, vice-président de la communauté urbaine.

« Comment aider tous les acteurs économiques à trouver les collaborateurs dont ils ont besoin ? Comment lever les freins à l’employabilité ? C’est en réunissant tous ces acteurs que nous souhaitons contribuer à trouver les solutions » a précisé Ludovic Fagaut lors d’une conférence de presse le 3 mars. Il était entouré de Nicolas Bodin, vice-président de GBM en charge de l’économie, Manuella Morgadinho Présidente de la Chambre des Métiers, Jean-Luc Quivogne Président de la CCI Saône-Doubs, Jean-Marc Bonnamain Administrateur de la Fédération des Travaux Publics, Henri Venet Délégué régional de l’UIMM et Dominique Viprey Président de la Fédération du Bâtiment.

Tous les secteurs sont en tension
Souvent opposés politiquement, Nicolas Bodin (Grand Besançon Métropole) et Ludovic Fagaut (Conseil départemental du Doubs) ont laissé les armes au vestiaire pour travailler ensemble à l’emploi sur Besançon ©YQ

« Avec un taux de chômage de 6,5% sur le territoire de Grand Besançon, nous sommes proches du plein emploi » selon Nicolas Bodin. « Nous avons encore des progrès à faire » ! La baisse du chômage passe aussi par l’attractivité du territoire. Accueillir de nouvelles entreprises est le meilleur moyen d’attirer de nouveaux talents et de contribuer à réduire encore le chômage. Pour Jean-Luc Quivogne, Président de la CCI, « c’est un cercle vertueux que les collectivités doivent s’attacher à développer ». Les représentants des acteurs économiques sont également conscients de la prise en compte de l’évolution des attentes des salariés. Les métiers de la restauration par exemple peinent à trouver des collaborateurs…c’est souvent au bénéfice d’augmentations de salaires ou de réorganisation des horaires. Les employeurs y sont prêts dans tous les secteurs, à l’Etat de faire sa part de travail en allégeant le poids des charges qui pèsent sur les salaires…mais c’est une autre histoire !

https://www.lesalondesrecruteurs.fr/

Les quelques 1 500 visiteurs attendus le 22 mars à Micropolis pourront y rencontrer une centaine d’entreprises privées et publics et des partenaires de l’emploi comme Pôle-Emploi ou la Mission locale. Le périmètre géographique comprend le bassin d’emploi de Besançon le plus large : Grand Besançon, les collectivités du Loue-Lison, du Doubs Baumois, des Portes du Haut-Doubs et du Val Marnaysien. L’espace numérique entreprises-candidats est ouvert et recense les offres transmises par les employeurs et les CV déposés par les candidats.

Le département du Doubs compte 7,4% de chômeurs sur des territoires très différents entre la zone frontalière et ses nombreux travailleurs frontaliers ou le pays de Montbéliard plus durement touché. Le département comptabilisait au 31 décembre 2021 plus de 23 000 offres d’emploi. Si le salon des recruteurs du 22 mars pouvait aboutir à environ 150 emplois signés, ce serait un succès.

« Mutualiser les moyens pour l’emploi », c’est aussi le but recherché par le département et Grand Besançon Métropole. En octobre prochain, la communauté urbaine organisera un autre rendez-vous emploi sur Besançon.

Pour Ludovic Fagaut « la dignité humaine passe par le travail » et Jean-Luc Quivogne (CCI Saône-Doubs) répond aussi que « le différentiel entre les revenus des aides sociales et le travail n’est pas assez grand ».

Demandeurs d’emploi, personnes en reconversion et pourquoi pas simples curieux (et si je travaillais…) trouveront l’employeur et les moyens d’accéder à un emploi le 22 mars 2022 à Micropolis.

Yves Quemeneur