Salon des recruteurs à Besançon : 1 000 emplois pour sans emploi

Le conseil départemental du Doubs organise, en collaboration avec Grand Besançon Métropole,  pour la troisième année le salon des recruteurs et de l’apprentissage le mardi 26 mars à Besançon-Micropolis.

331
Ludovic Fagaut 1er vice-président du conseil départemental du Doubs, Nicolas Bodin vice-président de GBM en charge de l'économie et tous les partenaires du salon des recruteurs ont présenté l'édition 2024 qui se tiendra le mardi 26 mars à Micropolis ©YQ
5,7%, le chômage au plus bas sur le territoire de Grand Besançon

Dans la présentation de l’organisation du salon des recruteurs, Ludovic Fagaut 1er vice-président du conseil départemental du Doubs, a souligné une situation de l’emploi antinomique sur le bassin d’emploi de Grand Besançon.

Au niveau départemental, on compte 12 100 allocataires du RSA dont plus de 6 000 dans le périmètre de Grand Besançon. Ils se concentrent sur le quartier de Planoise (1500), Tristan Bernard-Clairs Soleils (1100), Bacchus et Saint-Ferjeux (1000 dans chacun des deux quartiers). 40% sont âgés de 25 à 39 ans. « Ces allocataires n’ont pas vocation à rester dans le RSA » a insisté Ludovic Fagaut.

Nicolas Bodin, vice-président en charge de l’économie à Grand Besançon Métropole le souligne « le principal souci de nombreuses entreprises est de trouver des collaborateurs. C’est vrai dans tous les domaines d’activité, industriels, commerce, BTP, services… »

Il reste toutefois des marges de manœuvre et c’est bien le but de ce salon des recruteurs.

Une édition 2023 réussie

Le salon avait accueilli plus de 2 600 visiteurs âgés de 25 à 45 ans. Ils étaient en recherche d’emploi pour 55% d’entre eux, 32% en emploi ou en reconversion et 10% en formation. 160 contrats de travail ont été signés au cours de ce salon.

L’édition 2024 s’ouvre à l’apprentissage et à la professionnalisation

129 exposants sont d’ores et déjà inscrits. Entreprises privées et publiques, branches professionnelles, organismes de formation attendent au moins le même nombre de visiteurs que l’an passé.

Toutes les branches représentées

440 emplois seront proposés dans le domaine de l’aide à la personne. 16 stands de l’industrie offriront 200 offres d’emploi, le BTP 150 offres sur 16 stands et les 14 entreprises d’intérim proposeront environ 300 emplois.

L’apprentissage, une nouveauté pour le salon 2024

« L’alternance, c’est bon pour tout le monde » a précisé Nicolas Bodin, « du CAP au Doctorat ». 778 contrats d’apprentissage sont à pourvoir dans tous les domaines.

Les habiletés pour faciliter l’insertion

Sarah Jeantet, Directrice territoriale de France Travail (ex Pôle Emploi) a insisté sur les nouvelles méthodes d’intégration dans l’entreprise. « C’est la capacité et l’habileté à remplir une mission qui prime sur le CV et les diplômes ». Le rôle du service public de l’emploi est également, aux côtés du département ou des collectivités, de travailler sur les freins pour les personnes éloignées de l’emploi (mobilité, garde d’enfants…)

Des ateliers rencontres tout au long de la journée du 26 mars

Le salon des recruteurs va renouveler les ateliers autour des problématiques du logement, de la mobilité, de la garde d’enfants ou comment savoir recruter et savoir convaincre. 3 nouveaux ateliers traiteront de « l’alternance, c’est bon pour tout le monde », de la valorisation du profil et des compétences sur les réseaux sociaux et d’une approche sur la méthode de recrutement par simulation.

Un espace dédié à l’apprentissage

Le début du printemps est la période idéale pour s’orienter.

La CCI tiendra un stand de découverte des stages métiers à destination des collégiens et lycéens. L’apprentissage sera mis en valeur grâce aux témoignages d’entreprises et d’apprentis.

La Mission Locale conseillera la rédaction d’une lettre de motivation, l’identification des entreprises pouvant accueillir des apprentis et sur l’organisation de la recherche d’un maître d’apprentissage.

Pour optimiser l’accueil des visiteurs au sein du salon, le conseil départemental a entrepris un travail préparatoire pour « que chaque visiteur ne vienne pas à l’aveugle. Pendant le salon, des ambassadeurs seront présents dans chaque allée pour informer et orienter ».

L’avenir économique de Besançon et de tout le département passe par des offres d’emploi pourvues pour les entreprises. Le territoire du Doubs est riche de ses entreprises comme les entreprises sont riches de leurs collaborateurs. Le salon des recruteurs et de l’apprentissage répond à ce mariage gagnant.

Toutes les offres d’emploi, les formations, les entreprises et organismes de formation présents au salon sont disponibles sur https://salondesrecruteurs.cd25.fr

Yves Quemeneur