Composter ce n’est pas sorcier

A l’occasion d’Halloween, le Sybert de Besançon et du Val Marnaysien propose une campagne d’information décalée sur le compostage des déchets biodégradables.

361
Composter en pied d’immeuble

Au 1er janvier 2024, tous les ménages français devront disposer d’une solution leur permettant de trier leurs déchets biodégradables dans le cadre de la loi AGEC. Pour répondre à cette obligation, le Sybert  développe des solutions de compostage sur son territoire, en particulier en pied d’immeuble dans l’habitat collectif. Près de 300 immeubles sur le périmètre du Sybert pratiquent ce compostage.

Valoriser les déchets organiques

La campagne d’information et de communication veut faire prendre conscience au grand public que le compostage est non seulement écologique mais également utile et économique pour les usagers et la collectivité.

Cyril Devesa, le Président du Sybert, a souhaité susciter l’intérêt des habitants pour le compostage en levant…avec humour… les craintes et freins liés au compostage de proximité.

Le compostage source de multiples désagréments ?

Pourtant, la gestion d’un site de compostage collectif ne demande que quelques minutes d’investissement par semaine. En valorisant les biodéchets (épluchures de cuisine, restes de fruits, de légumes, coquilles d’œuf…) chaque habitant peut réduire de 30% le poids de la poubelle grise et donc maîtriser ou réduire sa facture annuelle de collecte d’ordures ménagères. Pour Cyril Devesa et l’équipe du Sybert, c’est aussi un moyen de créer du lien entre voisins et de profiter d’un fertilisant naturel pour les jardins.

Le compostage en pied d’immeuble, comment ça marche

Les sites en pied d’immeuble se composent généralement d’une batterie de 3 ou 4 composteurs en bois, installés dans un espace vert de 5 à 10 m², aux pieds des copropriétés, petites et grandes, aussi bien en ville qu’à la campagne. A usage privé, le site de compostage doit être voté en assemblée générale de la copropriété.

La Rédaction

+ d’infos par mail à contact@sybert.fr ou par téléphone au 03 81 21 15 60