Haut-Doubs. A Valdahon, une association propose l’art comme thérapie

Il n’y a pas d’âge pour ressentir du mal-être et avoir besoin d’y remédier. L’art sous toutes ses formes peut y aider et donc permettre de gagner en qualité de vie.

31
Peindre fait partie des disciplines proposées par l'association.

Si l’apport indéniable des animaux sur la santé est désormais reconnu, via l’équithérapie par exemple, les bienfaits de l’art font eux aussi de plus en plus parler d’eux. A Valdahon, depuis dix ans déjà, l’association Kairos s’y emploie : « Notre objectif pour cela est de promouvoir et d’encourager les activités artistiques, des arts plastiques comme le dessin ou la peinture, ainsi que la danse et la musique sous forme d’expositions ou d’événements culturels», explique Corinne Chays, la présidente.

Avec son équipe, elle n’hésite pas à croiser les différentes disciplines pour être plus efficace. « L’art-thérapie consiste à utiliser le processus créatif à des fins thérapeutiques.  C’est une méthode qu’on utilise chez les personnes ayant de la difficulté à exprimer ce qu’ils ressentent par la parole, pour développer une meilleure confiance en soi et favoriser la réadaptation ». Déjà remboursées par les mutuelles en Suisse et en Allemagne, de telles séances visent à réduire le stress et l’anxiété à tout âge, chez les enfants comme chez les adultes.

De nombreuses études ont déjà été menées et se sont révélées probantes. « Cela permet par exemple d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées en particulier leurs fonctions cognitives et leur bien-être psychologique. Ou encore d’aider les patients atteints de maladies avec une diminution des niveaux d’anxiété et de dépression des patients, une amélioration de leur qualité de vie, ainsi que des effets positifs sur leur capacité à affronter la maladie ». L’association Kairos propose à Valdahon et aux environs des séances individuelles ou collectives, que ce soit en Ehpad auprès de personnes handicapées ou des tout petits.