L’économie régionale résiste toujours malgré la reprise de l’épidémie

L’INSEE a publié au début du mois de janvier sa note de conjoncture sur l’état de l’économie et la situation de l’emploi au 3ème trimestre 2021.

135

L’Institut national des statistiques et études économiques, malgré toutes les modélisations dont il dispose et la qualité de ses analystes, a bien du mal à caler ses résultats et ses prévisions face à une pandémie qui se transforme en épidémie et une épidémie qui semble se transformer en « gripette ». Ça continue à gripper dans les rouages de l’économie mondiale et la Franche-Comté ne fait pas exception.

L’INSEE ne s’y trompe pas « À l’automne, la reprise économique s’est poursuivie dans la grande région, tout en restant fragile. Les tensions sur l’approvisionnement, la hausse du cours des matières premières et l’incertitude constante sur la situation sanitaire sont autant de points de vigilance ».

Au cours du 3ème trimestre 2021, le nombre d’heures rémunérées est revenu à son niveau de 2019 dans presque tous les secteurs d’activité.

Selon l’INSEE, l’emploi salarié continue sa progression, toutefois moins soutenu qu’au printemps. Indicateur important, l’emploi intérimaire regagne des effectifs. La construction et l’industrie sont toujours pénalisées et ont continué à perdre des emplois en particulier à cause des difficultés d’approvisionnement et la hausse des matières premières. Malgré l’instauration du passe sanitaire, le secteur de l’hébergement et de la restauration a un solde positif d’emplois comme dans le commerce et les services aux ménages.

Au 3ème trimestre 2021, la croissance de l’emploi dans la région est tirée par la Côte d’Or qui gagne 2 120 emplois en hausse de 1% et dans une moindre mesure par la Saône et Loire qui a enregistrée une progression de 0,7% et 1 240 emplois supplémentaires. Dans les départements francs-comtois, l’emploi salarié est demeuré stable à l’automne dernier.