L’orchestre Victor Hugo et le collège Diderot : la diversité culturelle

C’était l’un des axes du Pacte pour l’émancipation des jeunes de Planoise signé le 31 janvier dernier à l’initiative de Jean-François Colombet, le Préfet du Doubs. Il trouve son application concrète avec le partenariat qui unit l’orchestre Victor Hugo Franche Comté et le collège Diderot, situé dans le quartier de Planoise.

674
Layla, Hermine et Golayche, 3 élèves de 4e du collège Diderot, ont joué 3 pièces de guitare dans les salons de la préfecture du Doubs. ©YQ
« L’émotion de la musique peut changer une vie »

Le Préfet, attaché à « ouvrir le champ des possibles » a clairement résumé l’un des objectifs de la Cité éducative.

Développer la pratique musicale parmi les jeunes du quartier, c’est contribuer à réduire la fracture culturelle. C’est aussi diffuser la pratique et la culture musicale pour « un public qui considère que la musique classique n’est pas pour eux » comme le souligne David Olivera, Délégué général de l’Orchestre Victor Hugo.

Créer l’émotion et susciter des vocations

Les actions entreprises au collège Diderot concernent tous les élèves, pas seulement ceux étudiant en CHAM (Classes à Horaires Aménagés Musique) : Prestations musicales au collège, projets de spectacles associant la chorale du collège, accompagnement des collégiens par une découverte des métiers du spectacle.

Christophe Cuenot, le Principal du collège Diderot, réfléchit à un « orchestre à l’école », prolongement naturel du partenariat avec l’orchestre Victor Hugo.

Deux événements de grande ampleur au moment de la fête de la musique

Le 18 juin prochain, les musiciens de l’orchestre Victor Hugo et les élèves du collège Diderot ont programmé un concert ouvert à tous les élèves, à leurs familles et aux habitants du quartier de Planoise pour « rencontrer l’art qui change un destin » selon Aline Chassagne, l’adjointe à la Maire de Besançon chargée de la culture.

Les 18 et 19 juin au Kursaal, 500 jeunes des chorales de toute l’académie de Besançon se produiront dans un concert « Pop the Opera », un dispositif initié par la Chorégies d’Orange pour démocratiser l’opéra auprès des plus jeunes.

Moment rare dans les salons de la Préfecture le 27 février que d’entendre Golayche, Laya et Hermine, trois adolescentes de 4e du collège Diderot, jouer magnifiquement trois pièces à la guitare avant de rejoindre leurs camarades dans une chorale « pro ».

Yves Quemeneur