Énergie : un revêtement extérieur plus responsable et confortable pour les entreprises

Le 2 juillet 2024, Hubert Cusenier, directeur général de Batifranc, présentait un procédé innovant pour renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments de l’entreprise JR Automation, entouré de l’équipe de direction sur la zone Lafayette à Besançon.

494
Hubert Cusenier, le Directeur général de Batifranc, Ludovic Mougon, Frédéric Mazioui, responsables de JR Automation et Gilles Frion gérant de l'entreprise Avatix de Goux-les-Usiers qui a développé ce nouveau concept de revêtement écologique ©YQ

L’entreprise bisontine conçoit des lignes de production robotisées pour les filières automobile, aéronautique et médicale. Elle emploie 130 salariés sur le site du Parc Lafayette. JR Automation est locataire des bâtiments industriels depuis 1993.

Batifranc est le financeur de référence en Bourgogne Franche-Comté du développement économique. En 40 ans, Batifranc a construit 1,2 millions de m² dans la région, pour accompagner les entreprises industrielles et/ou de services dans la construction et l’optimisation de leurs bâtiments.

Innover, une obligation pour l’investisseur régional

Comme le souligne Hubert Cusenier, « une partie de notre patrimoine construit vieillit. Nous devons investir pour mieux répondre aux besoins des entreprises en matière de confort de travail des salariés et accompagner nos clients dans la réduction de leur empreinte carbone. Batifranc vise également une meilleure efficacité énergétique, facteur de réduction des coûts pour les entreprises locataires ».

Ce sont ces deux impératifs partagés par JR Automation : confort de travail des salariés et réduction de l’empreinte carbone qui sont à l’origine du projet innovant pour transformer les 5000 m² de toiture de JR Automation.

Une innovation technique qui réunit 3 concepteurs et réalisateurs

Avatix est une jeune société, issue de Doubs Aéro Solutions, spécialisée dans le nettoyage et l’entretien par drones de façades et toitures. L’entreprise dirigée par Gilles Frion, est implantée à Goux-les-Usiers dans le Haut-Doubs. Elle a mis au point un procédé novateur en collaboration avec Lumiforte une société grenobloise qui fabrique des revêtements dans différents secteurs, avec le souci constant de l’utilisation de produits naturels. Anemos, entreprise de drones implantée à Saint-Etienne, a conçu une longue perche de pulvérisation, équilibrée par une série de plusieurs drones. Cette perche permet au produit de revêtement d’être pulvérisé de façon uniforme et rapide.

Un produit biosourcé et biodégradable

Mise au point par Lumiforte, la solution utilise des matières premières locales à base de résine amidonnée (fécule de pommes de terre ou de maïs) auxquelles sont ajoutées du carbonate de calcium, un pigment naturel blanc. Ce type de revêtement réfléchit jusqu’à 85% des rayonnements solaires, permettant de réduire de 4 à 7° la température intérieure des bâtiments en période estivale.

Conçu pour des régions comme la Franche-Comté, le revêtement est temporaire. Il remplit donc parfaitement son rôle de « maîtrise du chaud et du froid » en réduisant l’utilisation des systèmes de climatisation. Pendant la période estivale, la couleur blanche va réduire la température intérieure et en hiver, la toiture noire va emmagasiner la chaleur

Batifranc au service de ses clients

Frédéric Mazioui, Directeur des Achats de JR Automation le précise : « nous souhaitons avant tout apporter plus de confort de vie au travail pour nos 130 salariés, c’est un impératif stratégique pour notre entreprise. Si cela contribue en plus à augmenter la productivité et réduire nos coûts énergétiques, l’opération est gagnant/gagnant ». L’innovation, qui réduit l’inconfort thermique, a également un impact positif sur la qualité de l’air ambiant et réduit l’effet de chaleur urbain dans les zones d’activités.

Batifranc, propriétaire bailleur de nombreux bâtiments professionnels en région Bourgogne Franche-Comté, intègre ainsi des pratiques durables et innovantes dans ses opérations quotidiennes. « Ce type d’actions répond à notre souci de construire en réduisant l’empreinte écologique, en apportant plus de confort pour le bien-être des salariés et de l’environnement industriel » soulignait Hubert Cusenier.

Yves Quemeneur