Doubs: nouveau préfet et une nouvelle secrétaire générale

582
Nathalie Valleix, nouvelle Secrétaire générale de la Préfecture du Doubs ©YQ
C’est la valse préfectorale. Alors que le préfet Jean-François Colombet va quitter Besançon fin janvier, une nouvelle Secrétaire Générale de la Préfecture du Doubs, Nathalie Valleix a pris ses fonctions le 8 janvier dernier. Les deux têtes de l’État dans le département changent en même temps.
Une femme d’expérience

Agée de 59 ans, Nathalie Valleix a l’élégance naturelle pour cette native de Limoges, passée par de nombreux départements de l’ouest de la France où elle a assumé les directions des affaires générales jusqu’à la mission de Secrétaire générale de la préfecture de Charente. N°2 de la préfecture du Doubs, elle est la principale adjointe du Préfet Jean-François Colombet. « Elle est là quand je suis absent », soulignait l’intéressé lors de sa présentation à la presse. Le contexte n’est pas simple début 2024 avec la mise en place de la première phase de la planification écologique voulue par le Président de la République, et présentée par Christophe Béchu en décembre dernier à Chalon sur Saône. Elle portera l’action de l’État dans le Doubs sur le développement des énergies renouvelables.

Nathalie Valleix aura un rôle prépondérant aux côtés des élus locaux en lien avec les services décentralisés de l’État pour simplifier leur travail. Sa mission est également de veiller aux éventuels dysfonctionnements de l’administration dans le département et d’assurer la cohésion sociale du territoire dans le cadre du renouvellement des contrats de ville. La Secrétaire générale de la Préfecture est aussi l’organisatrice des élections. Elle aura donc fort à faire en 2024 avec les Européennes. Sous-préfète de l’Arrondissement de Besançon, elle doit incarner l’Etat sur le terrain au quotidien tout en administrant la préfecture.

Un nouveau préfet natif de Pontarlier

Jean-François Colombet Préfet du Doubs (à g.), avait accueilli il y a quelques mois Franck Robine, le nouveau Préfet de région Bourgogne Franche-Comté ©YQ

Jean-François Colombet a certainement eu un petit pincement au coeur lors de cette intronisation de Nathalie Valleix, qu’il ne côtoiera finalement peu. En poste depuis 2 ans et demi, le représentant de l’État quitte le département à la fin du mois de janvier pour une nouvelle mission auprès du ministère de l’Intérieur. Le Préfet aura réussi à gérer d’importants dossier aux côtés de nombreux partenaires et acteurs. Le loup, les questions agricoles, Planoise et ses points de deals ou encore l’écologie, sujet sur lequel les associations écologistes s’accordent à dire que Jean-François Colombet était beaucoup plus présent que son prédécesseur, même si tout n’est pas parfait.

Son remplaçant est connu : Rémi Bastille, 41 ans, né à Pontarlier. Son récent parcours rappelle celui de Nicolas Onimus, actuel sous-préfet dans le Haut-Doubs et originaire de Montfaucon. En poste depuis novembre 2020 en Nouvelle-Calédonie, Rémi Bastille est un énarque passé par l’Allemagne, les États-Unis avant de rejoindre l’ambassade de France en Afrique du Sud.  En 2014, il obtient le poste de chef adjoint du cabinet de Manuel Valls, alors Premier ministre. Il intègre ensuite la préfecture de police de Paris puis le ministère des Outre-mer avant de rejoindre la Nouvelle-Calédonie où il termine une mission d’un peu plus de trois ans.

Y.Q & M.S