Rénovation végétale Place de la Révolution

Ou bien "Révolution végétale sur la place du marché". Après la mode du tout minéral, vient celle du tout végétal. 6 mois de travaux pour lui rendre de la fraîcheur en été et moins de frimas en hiver.

627
Fabienne Brauchli, Adjointe aux espaces verts et Anne Vignot la Maire de Besançon, ont symboliquement retiré le premier pavé de la place de la Révolution pour cette "révolution végétale" ©YQ

Anne Vignot, la Maire de Besançon a symboliquement retiré le premier pavé qui laissera la place à des tilleuls, des érables et des chênes.

Trois zones de plantations

Les façades de « la buvette du conservatoire » et de « Loiseau du Temps » seront protégées du bruit des tramways et de la chaleur des pierres de Chailluz par des arbres. D’autres plantations de 6 à 7 mètres orneront la devanture du Musées des Beaux-Arts et d’Archéologie, donnant plus de richesse au bâtiment imaginé par Pierre Marnotte en 1694. Une troisième zone mènera les promeneurs depuis la fontaine jusqu’à la rue des Granges, longeant harmonieusement les commerces de la place.

Un calendrier serré

De septembre à décembre 2023, les travaux de génie civil seront orchestrés par les services de la Ville de Besançon : dépose des pavés, creusement et fouilles jusqu’à 1,4 mètres de profondeur. Un remblaiement composé de pierres et de terre végétale offrira l’écrin pour accueillir la plantation des 41 arbres prévus dans le projet

C’est l’entreprise Albizzia de Ruffey-le-Château qui se chargera des plantations dans les premiers mois de 2024 avant la pose des mobiliers urbains. La livraison prévisionnelle du chantier devrait intervenir au printemps 2024.

Les marchés du mardi et du vendredi restent sur place

Au fil des travaux, les étals bougeront, se serreront, s’élargiront  mais resteront sur la  place pour ne pas désorienter les consommateurs, comme l’ensemble des commerces qui animent la place. Les concerts pourront être accueillis sur une scène de 400 m².

Faire et refaire

Le tram de Besançon a disparu en 1952, puis réapparaît en 2014. Les îlots de fraîcheur existaient bien avant la révolution végétale.
Attention que l’on ne passe pas d’une mode à une autre !

Yves Quemeneur