Un nouvel hélicoptère pour le SAMU de Franche-Comté

Le CHU de Besançon, base de régulation du Centre 15 pour les quatre départements de Franche-Comté s’est doté récemment d’un nouvel appareil plus performant. Il remplace les appareils qui se sont succédé depuis octobre 2014.

420
L'hélicoptère H145 D3 de Mont-Blanc Hélicoptères est basé au CHU de Besançon ©YQ
20 minutes maximum de temps d’intervention

L’hélicoptère H145 D3 s’inscrit dans le programme de renouvellement complet de la flotte sanitaire de la région, piloté par l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté. La machine, ultra performante avec des caractéristiques techniques et ergonomiques améliorées, atteint une vitesse moyenne de 220 km/h. Le nouvel hélicoptère permet ainsi à 90% de la population franc-comtoise d’être à moins de 20 minutes de trajet d’un hôpital.

Plus de sécurité et de confort
Une capacité améliorée et l’interopérabilité des brancards pour plus de rapidité et de confort pour les patients. Le poids maximum est porté à 250 kg ©YQ

L’équipe à bord est composée d’un pilote, d’un assistant de vol et de trois professionnels de santé (médecin, infirmier(e) urgentiste). Le volume de 6 m³ permet de faire des soins à bord et de transporter des patients nécessitant une prise en charge très technique. L’interopérabilité des brancards avec les pompiers offre une plus grande réactivité dans la prise en charge des blessés. On notera une capacité améliorée des brancards jusqu’à 250 kg (contre 150 kg sur la machine précédente). L’appareil offre également la possibilité d’embarquer une couveuse pour les nouveaux nés en urgence.

Du point de vue technique, une cinquième pale donne plus de stabilité à l’engin. Il est mieux adapté aux changements de température et dispose d’une navigation aux instruments et navigation de nuit augmentant les amplitudes d’intervention.

Le CHU ne gère pas directement l’activité de l’hélicoptère du SAMU

Une convention lie le CHU et la Société Mont-Blanc Hélicoptères basée à Annemasse. La prestation comprend l’hélicoptère, les équipes de pilotage 24/24h, l’entretien et un mécanicien pour un montant de 2,6 millions d’euros par an.

788 missions déjà engagées en 2022

La capacité du réservoir de la nouvelle machine permet un plus grand rayon d’action et des interventions plus longues. Cette année, l’hélicoptère du SAMU a effectué 434 interventions primaires (sur accidents ou autres urgences médicales) et 354 transferts inter-hospitaliers. Il est intervenu à 36% sur le Doubs, 31% sur le Jura, 21% en Haute-Saône et 12% dans le Territoire-de-Belfort.

L’hélicoptère du SAMU est sollicité par les médecins de régulation du Centre 15 comme pour les autres prises en charge médicale d’un malade ou blessé grave nécessitant des gestes de réanimation. Le Centre 15 assure la régulation sur l’ensemble du territoire franc-comtois. Les 11 bases SMUR sont organisées sur les quatre départements.

En parallèle des interventions de l’hélicoptère du SAMU, DRAGON25 de la Protection civile reste mobilisable par le Centre 15 pour les missions sanitaires. Cette machine est basée sur l’aérodrome de la Vèze.

Yves Quemeneur