Au fil des voyages. La Loue en Californie

278

Au milieu de l’automne, alors que le froid gagnait peu à peu la Franche-Comté, nous nous envolâmes pour la Californie. Après une escale à San Francisco, nous atteignîmes San Diego, à la frontière mexicaine, où nous passâmes une semaine estivale. Un voyage extraordinaire : virée à Los Angeles, à Las Vegas, promenade dans un désert du Nevada et excursion à bord d’un zodiac sur le Pacifique pour voir des baleines (à la place, nous avons vu une centaine de dauphins : nous n’allons pas nous en plaindre). Et là, surprise !

Avant cela, le premier jour, en allant au Balboa Park, nous décidâmes de visiter des musées. Dans le musée d’art de San Diego, des œuvres de plusieurs artistes français sont exposées. Nous les passâmes en revue : Suzanne Valadon (1865-1938), Berthe Morisot (1841-1895)… et Gustave Courbet (1819-1877) ! Un tableau magnifique intitulé « The « Mirror » of the River Loue, near Ornans » (comprenez « Le « miroir » de la Loue, vers Ornans ») datant de 1864 est présenté. C’est une vue de Scey-en-Varais (Doubs), si on veut être précis… Un tableau arrivé à San Diego en 1926, après un passage notamment par Londres, Édimbourg et Boston !

Ne m’y attendant pas, sur le coup, j’ai été légèrement surpris de trouver Gustave Courbet à San Diego… mais rien d’extraordinaire finalement, quand on connaît le goût des Américains pour récupérer chez eux des œuvres d’art de l’ensemble du monde, notamment européennes. Un an avant, l’expérience était similaire au Metropolitan Museum of Art (The Met), à New York, où nous avions admiré de nombreuses toiles de l’artiste né à Ornans en 1819. Comme quoi, la Franche-Comté est aussi représentée en Californie !