Haut-Doubs. Des ateliers pour aider les aidants

Dans l’ombre, pour soutenir un proche malade ou handicapé, nombreux sont ceux que l’on appelle les aidants qui s’épuisent lentement. D’où la nécessité de réagir avant d’en arriver là.

298
De gauche à droite, Florence Desgrange, aide-soignante, Mélanie Guyon, coordinatrice –et Carla Noguès, psychologue.

La Plateforme Au fil des aidants basée au CHI de Pontarlier a vocation à apporter un soutien aux personnes qui assistent un proche dans tout le Haut-Doubs et le Pays Horloger. C’est justement sur le plateau de Maiche que débutent des ateliers en lien avec MSA Services et la CARSAT mais aussi la Communauté Professionnelle Territorial de Santé du Pays Horloger. « Le but est d’encourager les personnes qui aident à prendre soin d’elles aussi » confie la coordinatrice Mélanie Guyon. Avant tout, la personne doit se demander si elle est bel et bien est aidant : apporte-t-elle bénévolement une aide à quelqu’un qui ne peut effectuer de façon autonome une ou plusieurs activités du quotidien ? Cette aide implique-t-elle du temps, de l’organisation et de la disponibilité à tel point qu’il soit nécessaire de renoncer soi-même à des rendez-vous ou sorties ? Cette aide at-elle des répercussions sur la santé, le moral ou la vie sociale ? Autant de questions qui, en cas de réponses positives caractérisent le statut d’aidant. « En prendre conscience est déjà une première étape même si cela peut paraître normal de le faire. Il faut réagir avant d’arriver à une situation d’épuisement ». Santé, bien-être et rapports avec le proche soutenu seront donc évoqués lors des temps d’échanges au fil des semaines. « Nous proposons également pour ceux qui le souhaitent une consultation gratuite auprès du médecin traitant pour faire le point sur leur situation ». Prendre soin des autres, c’est en effet aussi prendre soin de soi !

Infos pratiques : les séances auront lieu au Pôle Famille à Maiche les mardis de 14h à 16h. Inscription obligatoire au 03.81.38.65.00.