Haut-Doubs. La Fête des escargots revient à La Rivière-Drugeon !

Au fil des années, la fête des escargots n’a cessé de grandir. Aujourd’hui, la taille du chapiteau a triplé par rapport aux premières années, et l’événement se tient désormais sur 3 jours. Retour sur l’histoire de ce rendez-vous devenu incontournable.

1490
La fête n'a cessé de se développer au fil des années.

L’association « Le Foyer des jeunes » est créée à la fin des années 70 avec d’abord l’organisation de bals dans le but de se constituer une solide trésorerie. Mais l’objectif est dès le départ d’avoir à La Rivière-Drugeon un événement marquant comme à l’époque Les fines gueules à Sainte-Colombe, les grands pieds à Bulle, Les vairons à Bouverans… Les bénévoles franchissent le pas et, grâce à un prêt personnel, la première fête des escargots a lieu le 19 juin 1977. Un rendez-vous champêtre, clin d’œil à la présence depuis un demi-siècle au village de l’escargoterie Romanzini.

Afin de l’inscrire dans la durée, la sagesse est de mise. « Pour qu’une fête fonctionne, il faut faire avec ses possibilités, et ne pas voir trop grand ». On monte donc lentement en puissance, sollicitant par exemple les habitants pour prêter fours et gazinières afin de cuire les escargots consommés sur place. A l’époque, déjà près de 7000 gastéropodes sont consommés !

On s’occupe des papilles mais pas seulement puisque de nombreuses animations permettent de faire digérer petits et grands. Les organisateurs renoncent toutefois rapidement au concours du plus gros mangeur d’escargots. Les anciens se souviennent en effet que le gagnant, avec 128 unités ingurgitées, a souffert d’une bonne indigestion.

Qu’à cela ne tienne : musique, jeux, danses, démonstrations sportives ont toujours rythmé la fête qui se déroule aujourd’hui sur trois jours. Avec toujours, l’incontournable tiercé d’escargots, symbole d’une fête qui a gagné ses lettres de noblesse, lentement mais surement.