Haut-Doubs. Le Val de Morteau axe son développement sur la transition écologique

Le Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE) signé entre la Communauté de Communes du Val de Morteau (CCVM) et l’État dresse les projets de territoire des six années à venir.

179
Le Sous-Préfet Serge Delrieu et le président de la CCVM Cédric Bôle ont signé le contrat en présence des maires du Val.

La CCVM regroupe huit communes, toutes situées en zone de moyenne montagne sur ce secteur qui connait depuis plusieurs années un dynamisme démographique soutenu. Un dynamisme économique aussi pour le Val de Morteau qui dispose par ailleurs d’un patrimoine architectural et culturel riche, souvent en lien avec son histoire horlogère. Des sites naturels remarquables y sont également à préserver et mettre en valeur. Autant de paramètres pris en compte dans les grandes orientations du CRTE, ce contrait souhaité par le Gouvernement afin d’accompagner chaque territoire pour décliner un projet de relance et de transition écologique à court, moyen et long terme.

Une transition écologique volontariste

Au programme, la CCVM a inscrit la structuration d’une station touristique 4 saisons de pleine nature, respectueuse de son environnement et des populations et souhaite accroitre la mise en valeur et la protection des sites naturels d’exception, comme le Saut du Doubs, dont le classement en tant que Grand site de France est envisagé. S’engager dans une démarche de transition énergétique signifie également pour le Val de Morteau de procéder à la rénovation énergétique des bâtiments publics et de s’engager dans une OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat) pour les logements privés. La création d’un réseau de voies de mobilités douces est envisagée pour les déplacements du quotidien entre les communes et vers les principaux centres d’intérêt ou d’activité. Enfin, étant zone de moyenne montagne, le Val de Morteau est particulièrement sensible au changement climatique donc à la raréfaction de la ressource en eau, un autre axe de travail important

Economie et attractivité du territoire

Le développement économique durable est une autre orientation forte du contrat. Ainsi en complément des formations initiales post-bac développées par le Lycée de Morteau et reconnues internationalement, la collectivité souhaite développer des formations professionnelles de qualité en cours d’emploi, et offrir des lieux et usages innovants aux étudiants de tous âges. En cohérence avec le dispositif Territoires d’Industrie auquel elle participe, la CCVM souhaite aussi accompagner les entreprises les plus innovantes et sur la base du respect des critères de la transition écologique. Dernière action de ce chapitre, la consolidation de la présence médicale qui constitue une donnée importante d’attractivité et de dynamisme. Dernière orientation du CRTE, le développement de l’attractivité du territoire et la cohésion sociale implique le développement d’une offre d’habitat diversifiée pour faire face à une croissance démographique soutenue, tout en préservant des terres non artificialisées. Soutien au commerce de proximité, développement des services publics et parapublics, valorisation du patrimoine et développement culturel viennent compléter la longue liste d’objectifs que se fixe la CCVM dans les années à venir.