Haut-Doubs. Mattéo Baud, nouveau champion de France de combiné nordique

Originaire de Métabief, Mattéo Baud a décroché le titre de champion de France de combiné nordique à Prémanon. Il a également remporté la première place en saut à ski par équipe.

99
Une saison pleine pour l'athlète originaire de Métabief, qui a connu ses premiers Jeux Olympiques d'Hiver à Pékin

Il ne pouvait pas finir sa saison de plus belle manière. Ce dimanche 3 avril, Mattéo Baud, originaire de Métabief est devenu champion de France de combiné nordique au terme d’une course qu’il a maitrisé dès le premier saut. « C’est la première fois que je suis champion de France chez les hommes je suis super fier ! L’an dernier j’avais terminé second chez les seniors et champion chez les U20 mais ça n’a pas la même saveur. », explique Mattéo. Ils étaient nombreux à venir soutenir le champion local sur le site des Tuffes, à commencer par sa famille et d’autres Chats Gris. « Il y avait un gros soutien ça a rajouté une bonne pression supplémentaire, je connaissais la piste et le tremplin par coeur, ça a joué aussi. Un vrai plaisir de vivre ce week-end de cette manière. »

Aux côtés de Joséphine Pagnier pour une première médaille

A Prémanon (Jura, 39), Mattéo Baud est allé chercher une première médaille le samedi, en saut à ski par équipes. A ses côtés, Laurent Muhletaler, Marco Heinis et… Joséphine Pagnier ! La petite prodige originaire de Chaux Neuve a complété l’équipe du Massif Jurassien devenue championne de France. « On a réussi à le faire cette année, l’an dernier on était passé tout près, c’était parfait de commencer le week-end comme ça. », glisse Mattéo Baud passé tout près de battre le record du tremplin des Tuffes. Malgré des conditions météo compliquées, le skieur de Métabief a signé un saut à 93 mètres, le record à Prémanon étant de 95,5m.

« 80% de la compétition s’est jouée sur le saut »

Plus simple quand on saute de cette manière, de décrocher le titre de champion de France de combiné nordique. « J’ai très bien commencé la compétition avec un super saut qui m’a permis de partir en tête sur les skis avec une avance de 32 secondes sur Laurent (Ndlr : Muhlethaler). 80% de la compétition s’est jouée la-dessus, j’ai ensuite géré sur les skis. Laurent est revenu à 15 secondes, j’ai ré-accéléré et repris du temps. Le tremplin a changé beaucoup de choses. Je savais que si on partait ensemble, ça allait être une sacrée baston (rires). J’ai réussi à faire le travail avant et je suis super heureux ! »

Deux mois après les Jeux Olympiques de Pékin, ses premiers JO, Mattéo Baud termine la saison sur ce titre national, tout en ayant battu ses propres records à Schonach (Allemagne). Un top20 prometteur pour la suite d’une carrière où les trophées s’empilent déjà.  » Un titre sénior c’est important dans une carrière et ça va me permettre d’avoir un rôle important au sein de l’équipe de France. Ça me tient vraiment à coeur de prouver que je peux devenir le meilleur français dans ma discipline. C’est de la motivation supplémentaire pour repartir s’entraîner et préparer l’année prochaine. »

Souffler pour mieux repartir en juin

La reprise de l’entrainement, ce sera pour mai voire juin 2022. Il faut d’abord souffler et penser aussi aux études. « C’est l’heure de la coupure. Je vais me reposer physiquement et mentalement car c’était une grosse année. A la reprise, ce sera très intense jusqu’en novembre 2022 pour être prêt pour la compétition. » Les championnats du monde déjà en tête, il devrait y avoir aussi un peu de mouvement au niveau du staff, avec le départ annoncé de Jérôme Laheurte, ex-directeur des équipes de France de saut à ski et de combiné nordique.

Martin SAUSSARD