Région : 58 millions d’euros d’aide distribués en 2021 par l’ADEME

L’ADEME Bourgogne Franche-Comté, agence de la transition écologique, a publié son rapport d’activités riche en évènements et engagements avec une continuité dans l’accompagnement de la transition écologique et ce, malgré un contexte sanitaire qui n’a pas simplifié la tâche.

93

Dans la région, l’organisme a accompagné financièrement plus de 1 000 entreprises du secteur privé afin de développer des solutions de transition écologique. Les collectivités et les associations en ont bénéficié également. « Il y a peu de projets mais ils sont très structurants » explique Blandine Aubert, directrice de l’ADEME pour la Région Bourgogne Franche-Comté « 5 collectivités se sont engagées dans un Contrat Objectif Territorial dans le cadre d’une démarche climat, énergie et économie circulaire. Par exemple, le challenge régional de mobilité a rencontré un grand succès ».

Plus de 1000 entreprises accompagnées

Energies renouvelables, valorisation des déchets, économie circulaire sont les trois principaux axes à développer. « Le Pays de Montbéliard Agglomération met en place pour le 1er janvier 2023 la redevance d’enlèvement d’ordures ménagères incitative qui entre dans le cadre de la valorisation des déchets. D’autre part, concernant l’économie circulaire, un travail a été fait auprès des entreprises de la plasturgie afin de réincorporer les plastiques dans le process de fabrication. Un autre exemple concerne le groupe Stellantis (Peugeot) : les pièces détachées servant pour les tests sont aujourd’hui remises à neuf et réutilisées alors qu’avant elles étaient détruites ». De nombreux exemples illustrent le travail en amont des agents de l’ADEME qui accompagnent tout au long des processus les acteurs de la société qui s’investissent dans la transition écologique.

Des projets pour 2022

Le recrutement de plusieurs animateurs permettra de mieux accompagner et développer les projets coopératifs à gouvernance locale et informer et sensibiliser d’avantage aux énergies renouvelables.

La mise en œuvre pour la mobilisation de toutes les entreprises est importante. Etre éco responsable sur son lieu de travail est l’affaire de tous. Le développement de l’économie circulaire est important : l’accompagnement pour la vente en vrac ou encore la réparation de vélos qui étaient mis au rebut avant permet de leur donner une seconde vie. « Les ressourceries se multiplient et le recyclage devient essentiel » explique encore Blandine Aubert.

« l’ADEME, en partenariat avec l’ARS et la Région, met en place à partir de 2022 l’amélioration du patrimoine bâti des établissements de santé et médico-sociaux. Pour la Bourgogne Franche-Comté, 272 établissements ont répondu favorablement à notre sollicitation. Performance énergétique, développement des énergies renouvelables et amélioration de la qualité de l’air interne sont les trois axes de travail. Cela représente 2 millions de m² ! » Pour sa part, L’ADEME apportera un accompagnement technique.

Une prospective à 2050

Arriver à une plus grande autonomie territoriale en matière énergétique et alimentaire. Agir sur la neutralité carbone, tels sont les enjeux à relever.

Au niveau national, l’ADEME a présenté des scenarios. Au niveau régional le défi consistera à cibler prioritairement la souveraineté alimentaire et énergétique. Pour ce faire, l’organisme s’appuie sur France Nature Environnement qui organise régulièrement des débats afin de sensibiliser individuellement ou collectivement les citoyens. « Des débats ont déjà eu lieu sur l’éolien, le maraîchage par exemple ».

Il s’agira également d’interpeler les décideurs sur la nature et l’importance de la transition écologique.

La Rédaction