Haut-Doubs. Pays de Maîche. La CCPM veut préserver le pouvoir d’achat

La communauté de communes fait un choix politique fort en n’augmentant pas les impôts et taxes comme d’autres le font. Et mieux, en baissant quand cela est possible.

91
L'évolution de l'offre touristique fait partie des grands projets de la collectivité.

Avec ses 43 communes et 19000 habitants, la Communauté de Communes du Pays de Maîche a vu au fil des dernières années son territoire évoluer tout comme les compétences. Une situation que les élus ont su maitriser tant au niveau politique qu’économique. « Si on prend l’exemple des ordures ménagères, alors que beaucoup d’autres intercommunalités du secteur augmentent la facture nous ne le ferons pas pour nos habitants. Notre budget va permettre d’absorber les 9,7% supplémentaires que nous facture Préval » explique le président Franck Villemain.

Pas de hausse de prix non plus au niveau de l’eau et mieux, une baisse sur la partie assainissement : « Notre bonne gestion nous permet de baisser la part fixe que paient les usagers de 70€ à 55€ et ce sans pour autant réduite les investissements nécessaires en la matière ».  Stabilité fiscale qui est aussi de mise pour les différents taux des taxes locales. Pas de hausse. La situation des ménages est déjà bien souvent compliquée avec la hausse des prix et donc la baisse du pouvoir d’achat. « C’est un engagement que nous avons pris en 2020 au début de ce mandat : ne pas impacter le budget des familles. Donc si la CCPM augmente des dépenses d’un côté, nous en baissons d’autres par ailleurs afin de conserver un équilibre qui nous permet de ne pas augmenter les impôts et taxes ».

La bonne santé financière affichée par la communauté de communes permet même d’envisager sereinement l’avenir avec des projets d’investissements importants. « Je pense notamment à l’évolution de notre station de loisirs de la Combe Saint-Pierre à Charquemont en site touristique 4 saisons, aux aménagements envisagés à Saint-Hippolyte autour de l’eau et du patrimoine, aux mobilités douces… »