Haut-Doubs. Côte de Maîche : Plus qu’une côte, un trait d’union

La route départementale 437 reliant Saint-Hippolyte à Maîche est bien connue des automobilistes et motards du Haut-Doubs comme du Pays de Montbéliard. Très fréquentée aussi.

240
Cette route départementale permet de relier le Haut-Doubs au Nord Franche-Comté.

Cet été, durant trois semaines, cet axe où circulent 4300 véhicules par jour a été totalement fermé à la circulation. En cause, des travaux de sécurisation des ouvrages de protection en place contre les instabilités rocheuses pour retenir les pierres et blocs rocheux provenant de falaises situées plus haut.

Il a fallu couper et évacuer les arbres dangereux, purger 350 mètres de barrières grillagées et 200 m2 de grillages plaqués puis réparer les ouvrages. Les usagers ont donc dû emprunter un détour long et sinueux, via la vallée du Dessoubre, rappelant l’importance de cette côte de 12 kms qui relie un plateau situé à 800 mètres d’altitude à une vallée qui est quant à elle à 300 mètres. Un vrai trait d’union entre le haut et le bas du département. Une côte qu’on appelle côte de Maiche à Saint-Hippolyte et vice-versa, en tout cas une porte d’entrée pour le Parc naturel régional du Doubs Horloger.

Réputée accidentogène, elle a été équipée d’un radar fixe et reçoit régulièrement un autre appareil mobile, sans parler des autres contrôles fréquents surtout pour les motards qui aiment « faire la côte ». Pour les usagers qui la fréquentent chaque jour pourtant, une question reste à régler : s’il est en effet possible de dépasser sur deux tronçons dans le sens de la montée, c’est impossible dans le sens de la descente. De fait, suivre un camion de Maiche à Saint-Hippolyte peut paraitre long, d’autant plus qu’ensuite, jusqu’au Pays de Montbéliard, l’exercice est tout aussi périlleux sans la moindre zone de dépassement en double voie donc avec les risques que cela comporte.