Haut-Doubs. Un hôtel à insectes à La Chenalotte

C’est le cadeau reçu par la commune suite au travail de collecte de téléphones usagés réalisé par les élèves de l’école intercommunale des Barnolottins. . Un bel exemple de geste écoresponsable.

109
Même pour insectes, un hôtel mérite une inauguration officielle!

« Tout est parti d’un challenge organisé par l’opérateur téléphonique Orange en partenariat avec l’association des maires ruraux du Doubs » explique Dimitri Coulouvrat, adjoint qui exerce la fonction de maire de La Chenalotte depuis la disparition de Brigitte Ligney. Convaincu de l’utilité de relever le défi, il a aussitôt décidé d’impliquer l’école intercommunale regroupant les enfants du village, de Noël-Cerneux et du Barboux. « Les deux classes que nous avons dans la commune ont activement participé grâce aux deux enseignantes, Maud Bersier pour la grande section et le CP et Christine Gaspar pour le CP et CE1 ». Les jeunes élèves se sont donc mis en quête de téléphone non utilisés dans leurs familles et entourages. Résultat, 12 kg d’appareils collectés. Les organisateurs ont ensuite fait un calcul entre ce poids et le nombre d’habitants et c’est La Chenalotte qui a gagné !

Outre la satisfaction de savoir que ces téléphones vont être remis en bon état de marche et avoir une deuxième vie, les élèves ont reçu un autre cadeau, une récompense collective : « Il s’agit d’un hôtel à insectes qui a été installé à l’abri du vent derrière l’église » poursuit l’élu. Une récompense bienvenue puisque les enseignantes travaillent actuellement sur les thématiques des petites bêtes mais aussi du recyclage avec par exemple l’intervention prochaine d’un représentant de Préval au sujet du zéro déchet. « La commune a également créé l’an dernier un carré pour la biodiversité de 650 m² et a organisé avec les communes de Noël-Cerneux et du Barboux une conférence sur la disparition des insectes par le CPIE». L’hôtel à insectes arrive donc au bon moment puisqu’il s’inscrit dans les démarches entreprises par l’école et la commune.