Haut-Doubs. Le cabinet médical éphémère est en place à Morteau

Pour faire face à la pénurie de médecins généralistes sur son secteur, la communauté de communes du val de Morteau (CCVM) a opté pour cette solution provisoire Pour l’instant.

225
L'installation provisoire s'inscrira-t-elle dans la durée comme c'est le cas ailleurs?

ll y a des chiffres qui ne trompent pas : Dans le Val de Morteau, chez les 17 ans et plus, 21,9% de la population n’a pas de médecin traitant contre 11,9% dans le département et 11% dans la région. Ici, un médecin généraliste a une patientèle de 2671 individus en moyenne. Un confrère ailleurs dans le Doubs ou en Franche-Comté en gère seulement 1700. Ajoutez à cela le départ au premier semestre 2022 de trois généralistes… la situation est donc très tendue sur le secteur qui au vu de ces constats a été classé en zone d’intervention prioritaire par l’Agence Régionale de Santé avec qui la CCVM a signé un Contrat Local de Santé où cette problématique a évidemment été identifiée.

Pour contrer ce déclin de la démographie médicale, la maison des internes et des soignants récemment inaugurés a été un premier outil. Elle a pour but de simplifier la vie de ces professionnels de santé lors de leurs stages ou remplacements par exemple. Un bon moyen pour renforcer l’attractivité du territoire aux yeux de ceux qui pourraient être les généralistes de demain dans le Val.

L’ouverture en juin du cabinet médical éphémère 4 rue de la Louhière à Morteau est un autre moyen pour apporter comme son nom l’indique une réponse temporaire. Sur place, des médecins retraités et remplaçants se relaient pour recevoir sur rendez-vous uniquement. Ce dispositif, porté par la CCVM , soutenu financièrement par l’Agence régionale de santé et la Caisse primaire d’assurance maladie devraient donc soulager les médecins encore en exercice et bien entendu la population. Quant à son avenir, peut-être sera-t-il à l’avenir pérennisé comme il l’a été à Pontarlier où le cabinet éphémère est devenu cabinet relais.

 

 

“On peut recruter à la fois des médecins libéraux et des médecins salariés. On a monté deux modèles complémentaires qui nous permettent d’augmenter nos chances d’attirer des médecins. Ils peuvent faire des vacations à la journée, ou à la demi-journée, sur le nombre de jours qu’ils souhaitent dans la semaine” explique Léa Brisbard, coordinatrice du cabinet médical éphémère.