Haut-Doubs. Pontarlier : la rénovation du pont des Rosiers débute, la route fermée pour six mois

Depuis lundi 25 avril, l’intersection entre la RN57 et la D437 est totalement fermée aux automobilistes. Le pont des Rosiers, fragile depuis plusieurs années, va bénéficier d’une rénovation complète pour une durée de six mois.

93

Annoncé il y a un an, les travaux de rénovation du Pont des Rosiers ont débuté ce lundi 25 avril pour une durée totale d’environ six mois. Une annonce qui n’a pas manqué de faire réagir les usagers sur les réseaux sociaux. Chaque jour des centaines de véhicules empruntent la D437 où le Pont des Rosiers permet de faire une jonction entre le secteur du Lac Saint-Point et la RN57. Cette fermeture provoque des déviations importantes dans un secteur où les bouchons sont quotidiens.

Des signes de fragilité dès 2016

Les travaux eux sont essentiels : après des premières études datant 2016 où le pont des Rosiers montrait des signes de fragilité, une autre consultation en 2019 a accentué l’importance d’engager rapidement une rénovation. Il y a 3 ans, pour « préserver » le passage jusqu’aux premiers coups de pioche, le conseil départemental a interdit l’accès aux véhicules de plus de 3,5 tonnes. « Construit en 1953 et malgré un entretien régulier, la corrosion des aciers d’armature des bétons et des appareils d’appui nécessite aujourd’hui sa restructuration complète afin de pérenniser cet ouvrage. », explique le Département.

 

1,2 million d’euros, le montant total des travaux 

 

Pour les poids-lourds, le début des travaux ne change donc rien :  depuis Pontarlier, les chauffeurs devront poursuivre sur la RN57 et bifurquer sur la RD44 dans “La Combe”, entre la Cluse-et-Mijoux et la section à 2×2 voies des Hôpitaux-Neufs, s’ils veulent se rendre en direction des villages autour du lac Saint-Point.

Une piste cyclable intégrée

 La rénovation validée en 2021 pour un montant d’environ 1,2 million d’euros, devrait être terminée en octobre prochain. A l’intérieur du nouveau projet, les élus ont souhaité intégrer deux pistes cyclables d’1,50 mètre chacune, permettant de rejoindre celle déjà existante sur la RD437 jusqu’à Oye-et-Pallet. Un atout supplémentaire financé par la Région à hauteur de 71 600€ dans le cadre du Plan d’accélération d’investissement régional.

Travaux en trois phases

Le nouveau pont sera donc élargi à 10,90 mètres. Le programme des travaux est établi en trois phases : la déconstruction de l’ouvrage existant et de ses deux appuis en rivière devrait durer quatre semaines. Viendra ensuite le renforcement des fondations existantes par micropieux et enfin la reconstruction de l’ouvrage. Un projet également essentiel dans le cadre de l’aménagement futur de la RN57 entre Pontarlier et la Cluse-et-Mijoux.

L’intersection entre la RN 57 et la RD 44 reste toujours limitée à 70 km/h.

Mise en place des déviations
Les travaux imposent une fermeture totale de la circulation. Plusieurs itinéraires de déviation sont possibles
  • Le premier permet de dévier le trafic entre la RD 437 à Montperreux et l’entrée de Pontarlier sur la RN 57, par les RD 44 et RN 57, dans les deux sens.
  • Complémentaire au premier, un second passage dévie le trafic sur la RD 437 depuis Oye-et-Pallet, et en provenance ou à destination des RD 46, 129 et 248, toujours sur les RD 44 et RN 57, dans les deux sens ;
  • Troisième et quatrième itinéraire, toujours complémentaires au premier, permettent de dévier le trafic de la RD 437 en amont de Labergement-Sainte-Marie et Gellin, – et en provenance ou à destination des RD 9, RD 46, par les RD 9, RD 45 et RN 57, dans les deux sens