Haut-Doubs. Valdahon soigne sa communication

L’information municipale est importante pour les collectivités qui se doivent de la diffuser le plus largement possible afin que les citoyens accèdent facilement aux infos pratiques et prennent connaissance des projets communaux qui les concernent.

110
Le nouveau panneau est très visible au coeur de la ville.

« Nous avons dernièrement installé un nouveau panneau lumineux en remplacement de l’ancien modèle devenu obsolète » se réjouit Morgan Perrin, adjoint en charge de la communication de la Ville de Valdahon. « Ce nouvel équipement est double face, à leds et en couleurs. Il peut même diffuser des vidéos ». Comme pour les autres supports, c’est Véronique Grosjean, agent communal qui conçoit et met en œuvre les actions de communication. « Nous disposons aussi d’un site Internet lui aussi revu l’an dernier pour être plus agréable et ergonomique » poursuit l’élu, ajoutant que deux pages Facebook viennent compléter ce dispositif, l’une pour l’information municipale, l’autre pour les sorties possibles. Un compte Twitter complète les outils mis en place sur les réseaux sociaux. La ville procède également à l’édition de dix bulletins d’information communale par an qui sont très attendus des citoyens de la commune. Le « Valdahon infos » est ainsi distribué dans chaque foyer tous les mois sauf en été. « Là aussi nous avons revu la ligne éditoriale avec de nouvelles rubriques ». 2800 exemplaires sont ainsi distribués dans les boites à lettres par les employés en situation de handicap de l’ESAT d’Etalans.

Encore des projets

Pour une ville de près de 6000 habitants, les outils de communication sont donc nombreux et diversifiés et la présence d’une personne entièrement dédiée à cette tâche montre l’importance attachée par les élus à la diffusion de l’information municipale. « Nous nous donnons en effet les moyens. C’est un choix de vouloir que les citoyens sachent ce qui se passe et ce qui se prépare » insiste Morgan Perrin qui ajoute. « C’est une véritable volonté politique ». Avec cette large palette  de canaux de diffusion, toutes les tranches de la population sont potentiellement atteinte mais une réflexion est en cours pour compléter : « D’autres communes mettent en place une application téléphonique. Nous y réfléchissons. Nous étudions aussi la possibilité de diffuser les alertes par SMS ».