Le compte administratif 2021 au menu du conseil municipal de Besançon

Parmi les 58 dossiers soumis au vote des conseillers municipaux de Besançon le 30 juin 2022, le rapport et le vote du compte administratif 2021 "un exercice pas seulement technique mais la démonstration de ce que l’on a réalisé" a souligné la Maire Anne Vignot.

197
« On s’approche de la sobriété »

L’obligation légale veut que le compte administratif soit voté au plus tard le 30 juin suivant la fin de l’exercice. La Maire et Anthony Poulin, son adjoint aux finances, en ont évoqué les principaux éléments, à l’issue d’une année « très singulière ».

2021 a été marquée par la poursuite de la crise sanitaire et son impact sur les recettes de la collectivité : 4 millions d’euros après une perte de recettes de 7,5 millions en 2020. L’année 2021 était également la première année pleine du nouveau mandat, marqué par la transformation de la Ville « qui construit sa transition vers plus de solidarité et de citoyenneté et préserve la biodiversité et l’environnement ».

La stabilité des taux de fiscalité et l’augmentation des investissements de la Ville en faveur d’un plan Climat-solidarité vont de pair avec une maîtrise des dépenses de fonctionnement et le souci de contenir les charges, notamment énergétiques.

82% des marchés attribués à des entreprises régionales

En 2021, la Ville enregistre 37,5 millions d’euros de dépenses d’investissement, soit un niveau moyen comparable aux 8 dernières années. Ces investissements sont en hausse de 3 millions d’euros par rapport à 2020. 17,3 millions correspondent à des travaux de proximité. Le taux de réalisation des investissements reste faible. « 38% des engagements prévus n’ont pas été réalisés » s’inquiète Ludovic Fagaut.

Endettement faible et épargne solide

« Quand je me regarde je me désole…quand je me compare je me console ». L’expression s’applique à Besançon. En comparaison des villes de même importance, la capitale comtoise conserve un endettement plus faible par habitant (907€ contre 1018€) tout en ayant un niveau d’équipement plus élevé (313€ contre 274€).

Si la Ville s’est légèrement endettée en 2021 du fait de la crise sanitaire, l’encours de la dette a diminué de 16,4 millions d’euros comparé à 2014.

Des recettes contrastées

Les recettes de cantines, piscines ou musées étaient encore en retrait par rapport à 2019 (9,1 millions contre 12 M€). La taxe sur les jeux du Casino (0,8M€) demeure inférieure de 1 M€ apr rapport à 2019.

A contrario, les droits de mutation ont atteint un niveau record à 6,1M€, en phase avec le dynamisme du marché immobilier. Elles ont augmenté de plus d’un million d’euros.

Les dépenses de personnel en hausse de 4,7%

L’ensemble des dépenses de fonctionnement ont augmenté en 2021 de 2,1% dont + 4,7% sur les frais de personnel. La subvention au CCAS a, quant à elle, augmenté de 1,5% et le poste énergie (5,5M€) de 4,8%.

Pour Anthony Poulin, adjoint aux Finances de la Ville de Besançon « notre politique au service du climat et de la solidarité se retrouve dans les chiffres ». Ambition, responsabilité et engagement à transformer la ville sont au rendez-vous de ce compte administratif 2021 ont souligné les élus en présentant ce compte administratif au vote du conseil municipal du 30 juin. Logiquement, les élus de l’opposition LR ont voté contre le compte administratif.

Yves Quemeneur