Choc et incompréhension après le grave accident de deux cyclistes de l’AC Bisontine

Mercredi 23 août, Eliott Pierre et Paul Lefaure, deux licenciés de l’AC Bisontine ont été fauchés dans le Jura par un camion. Gravement blessés, les deux cyclistes sont à l’hôpital, victimes de nombreuses fractures. Le club et son président Pascal Orlandi sont dans l’attente de nouvelles concernant leur santé et des résultats de l’enquête pour comprendre les raisons d’un tel accident.

877
Eliott Pierre à gauche, était l'un des meilleurs cyclistes de l'AC Bisontine.

Il y a des hommages au départ de chaque course et à l’arrivée. Les nombreux licenciés de l’AC Bisontine pensent à leurs potes et coéquipiers Eliott Pierre et Paul Lefort, victimes d’un grave accident de la route mercredi 23 août alors qu’ils roulaient dans le Jura, à l’entraînement. Les proches et amis attendent aussi les résultats de l’enquête qui doit déterminer comment et pourquoi un tel accident s’est produit le long de la RD27, à la sortie de Pont-du-Navoy, près de Champagnole. Fauchés par un camion-benne, les deux cyclistes ont été héliportés vers Besançon dans un état très grave : « Eliott Pierre a eu un bras et les deux jambes cassées, des fractures sur les os du visage, au bassin et un déplacement de la colonne. Il y a eu une opération jeudi 24 août, à la suite d’une plaie ouverte au niveau du ventre. Il est sorti du coma lundi soir et d’après ce que je sais c’est plutôt encourageant au niveau cérébral. Il n’a aucun souvenir de ce qu’il s’est passé bien entendu mais il a reconnu les personnes autour de lui, parlé vélo… », confie Pascal Orlandi, président de l’AC Bisontine, très précautionneux dans ses explications. « Paul Lefaure a eu une jambe et un bras cassés. On est tous encore sous le choc. Pour Paul, c’est compliqué d’être alité et voir les séquelles sur son corps et le temps qu’il faudrait pour peut-être un jour refaire du vélo. » Le franc-Comtois avait rejoint l’AC Bisontine en octobre 2022.

Au moment du choc, l’un des deux jeunes hommes a été projeté à 80 mètres quand le second est resté bloqué sous le camion sur plusieurs mètres. Après plusieurs opérations, leur pronostic vital n’est pas engagé. Deux coureurs de niveau élites, « même si Paul avait mis un petit entre parenthèse la compétition cette année. Eliott faisait partie des meilleurs coureurs français amateurs, il avait pour ambition de devenir professionnel. La priorité est d’abord qu’ils puissent retrouver une vie normale avant de parler à nouveau de compétition vélo. » Pascal Orlandi veut aussi rappeler à l’ordre « ces conducteurs trop nombreux qui n’ont pas conscience du danger qu’ils peuvent représenter sur la route, tout peut basculer en un instant. »

M.S