Doubs. Cyril Devesa, directeur de Côté Cour : « notre rôle prend encore plus de sens »

En inaugurant la saison 2023/2024 sous le signe de la joie, ce samedi 14 octobre à Pirey, l’équipe de Côté Cour veut développer l’esprit des élèves à travers l’art du spectacle. « Pour que la pensée ne soit pas une faillite », assure Cyril Devesa, le directeur.

437
La soirée de lancement s'est déroulée samedi 14 octobre à Pirey. Photo DR

Le temps d’un après-midi, le centre polyvalent de Pirey est devenu le lieu culturel du Grand Besançon, à l’occasion du lancement de la saison de Côté Cour et de son projet « Le Grand 8 ». Parmi les invités, des élus bien sûr mais également l’autrice lyonnaise Mariette Navarro entourée d’élèves de jeunes élèves impatients de voir le premier spectacle. Tous ont d’abord pu écouter les mots du directeur Cyril Devesa, qui souhaite faire de Côté Cour un acteur majeur de l’éducation, par l’art et le spectacle. « Je crois qu’avec la semaine que nous venons de passer, la guerre entre Israël et le Hamas, les bombardements sur les civils, la guerre en Ukraine ou encore la disparition de Dominique Bernard, ce professeur assassiné, encore un, nous allons appuyer sur notre idée que la pensée ne soit pas une faillite. Il faut montrer que nous pouvons faire réfléchir les gens sans être dans une immédiateté de sentiments et de réactions épidermiques. Ce travail de réflexion est essentiel pour permettre aux jeunes de s’inscrire dans le monde qui les entoure et le comprendre », confiait plus tôt le directeur. Un hommage rendu par les mots, une manière aussi de résister.

200 représentations par an  

En partenariat avec Grand Besançon Métropole, Côté Cour présente cette saison le Grand 8, comprenez 8 mois de spectacles à voir en famille sur tout le territoire de la collectivité. Seul organisme du quart Est de la France à être reconnu comme scène conventionnée d’intérêt national par le ministère de la Culture depuis 2013 pour l’Art, l’enfance et la jeunesse, Côté Cour se déplace aussi sur toute la Franche-Comté et même Bourgogne à travers d’autres programmes comme les Heures Bleues, projet dédié aux résidents d’Ehpad. Les élèves, de la petite enfance au lycée restent la cible principale. « Notre thème annuel, planifié depuis février, porte sur la joie. C’est à la fois décalé et avec une résonance extrêmement forte sur l’actualité. », poursuit Cyril Devesa. Côté Cour propose une vingtaine de spectacles par an pour 200 représentations et 18 000 spectateurs. « Continuons à donner de l’espoir et de la joie aux enfants qui vont venir nous voir. Comprendre le monde et le réfléchir suffisamment pour agir quand on aura la capacité de le faire, ça passe aussi par être heureux, il ne faut pas subir. » Les prochains rendez-vous sont prévus en novembre, à Nancray, Morteau, au Russey mais également dans le Jura et la Haute-Saône.

Plus d’informations sur : https://www.cotecour.fr.

M.S