Édito. Une étude sur les effets psychologiques du Covid-19

233

Face à l’urgence, l’organisation approximative, le manque de matériel et les évolutions au compte-goutte du parcours de soins pour lutter contre la pandémie du Covid-19, l’un des premiers et plus gros impacts fut la gestion des autres maladies et thérapies. Si les opérations « non-urgentes » décalées ou annulées ont été facilement comptabilisées, les conséquences réelles sur les traitements psychiatriques et/ou psychologiques sont plus floues. Pire, les multiples confinements et modes de vie chamboulés par cette crise auraient provoqué de nombreuses dépressions, mal-être voire pensées suicidaires. Comment quantifier concrètement ce ressenti ?

Près de quatre ans après le début de cette crise sanitaire, la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES) lance une grande étude pour y répondre, par l’intermédiaire de l’Observatoire Régional de la Santé (ORS) de Bourgogne Franche-Comté. Pilotée par le Professeur Pierre Vandel, « cette étude vise à connaître les profils des nouveaux patients pris en charge pour difficultés psychiques, leurs potentielles évolutions épidémiologiques ainsi qu’à apprécier leur parcours dans le système de soins au moment de la crise sanitaire liée au covid-19 (confinements, déconfinements, couvre-feu, etc.). Pour se faire, un volet statistique a d’abord été réalisé et nous avons débuté une enquête sociologique », précise l’organisme, qui recherche désormais 16 personnes âgés de 18 à 24 ou 50 à 64 ans pour réaliser des entretiens précis, respectant l’anonymat. C’est en particulier pour la seconde tranche ciblée que l’observatoire connaît des difficultés pour trouver des témoins dans la région. Une telle étude pourrait pourtant s’avérer très utile pour l’avenir, dans l’optique d’une amélioration de la prise en charge. Un travail de terrain d’une année avant la parution du compte-rendu prévu pour début 2025, réalisé par deux sociologues. Si vous souhaitez prendre part à cette étude ou connaissez une personne ciblée, vous pouvez contacter l’ORS BFC à ces adresses : m.sposito@orsbfc.org ou b.lambert@orsbfc.org.

M.S