Haut-Doubs : à Métabief, le karaté a enfin son dojo

Retardée par les dernières élections municipales à Métabief, la vente de la salle du Tertre a été actée ce lundi 28 mars. Le Karaté Do Métabief va enfin pouvoir bénéficier de son propre espace.

191
Fabrice Makos et Gérard Deque se sont retrouvés lundi 28 mars pour signer la vente.

Fabrice Makos est tout sourire. Sous un soleil de printemps prématuré le président du Karaté Do Métabief attend impatiemment le rendez-vous chez le notaire en compagnie de Gérard Deque, redevenu maire de la commune, lors des dernières élections fin 2021. Après des mois de retard liés justement aux dissensions politiques au sein de la commune, l’achat de la salle de Tertre par l’association est officielle. « C’est un soulagement car nous en avions vraiment besoin pour poursuivre notre activité et retrouver la fréquentation d’avant-crise sanitaire, où nous étions 200 adhérents. », explique Fabrice Makos. Installé en attendant à la salle municipale Paul Charlin, le club peut aujourd’hui compter sur un espace de 220 m2. Prix de vente : 120 000€.

« La poursuite d’un projet engagé par la précédente équipe »

S’il s’en réjouit à titre personnel, l’actuel maire de la commune est toujours resté en retrait du dossier pour éviter un conflit d’intérêt, l’une des raisons pour laquelle la majorité du précédent conseil avait démissionné. « J’ai nommé des conseillers pour s’occuper de ce dossier et nous avons poursuivi les travaux engagés par Gaël Marandin et son équipe, tout simplement. C’est une très bonne chose de voir des associations locales se développer ainsi car même si notre secteur est riche en activités sportives de plein-air, il faut pouvoir garder une offre large pour tout le monde ». Les entraînements à la salle du Tertre ont déjà commencé pour les combattants. Il reste encore des travaux à réaliser, la priorité étant donné à l’accès PMR.

Martin Saussard