Haut-Doubs. Après son épopée en Coupe, le CAP s’est bien relancé

Après son beau parcours en Coupe de France, le CA Pontarlier a bien repris le championnat de N3 et enchaînent les victoires avec un très bon coup contre Jura Dolois.

495
Photo Martin Saussard

Avec le gros début de saison de Rumilly, le budget important de Jura Dolois et les quelques faux pas comme contre le Besançon Football, le CA Pontarlier vivait jusqu’ici une saison « normale » de N3 avec le maintien comme objectif prioritaire. Si l’on pouvait penser que les hommes de Jean-Luc Courtet gardaient une motivation grâce à la Coupe de France et ce 32es de finale contre l’OL début janvier, les pontissaliens démontrent depuis plus d’un mois qu’il faudra compter sur eux jusqu’au bout pour jouer les trouble-fête. Dès le 13 janvier, le CAP s’est déplacé sur la pelouse de la solide réserve dijonnaise en allant chercher un bon point du nul (1-1). Nouveau voyage la semaine suivante cette fois chez la lanterne rouge La Chapelle-de-Guinchay, maitrisée sans trop de difficultés (victoire 1-3).

Deux victoires importantes

Nouveau gros morceau samedi 27 janvier avec un match reporté contre Jura Dolois, club dont l’objectif affiché depuis deux saisons est bien la montée en N2 et qui restait sur sept victoires consécutives. Sur la pelouse du stade Paul Robbe, « la spéciale » du CAP a piégé les visiteurs : la solidarité défensive couplée à une meilleure condition physique permet à Pontarlier de s’imposer (1-0) à la dernière minute. Une victoire importante confirmée une semaine plus tard contre Gueugnon grâce à un Jordan Renaudin des grands soirs ! Menés au score les pontissaliens ont pu compter sur un triplé de leur attaquant pour distancer au classement l’adversaire du soir et pourquoi pas espérer encore mieux dans les mois à venir.

Actuellement 5e avec deux matchs en retard, le CAP pourrait en cas de victoires revenir à 4 points du leader, Rumilly-Vallières. Si la montée n’est pour l’instant pas envisagée, Pontarlier est clairement l’équipe qui pourrait décider du sort des autres candidats. Un nouveau match en retard se jouait d’ailleurs ce samedi 10 février à Yzeure, 8e.

M.S