Haut-Doubs. Et au milieu coule le Doubs

Le titre de la journée d’information organisée le samedi 9 mars dès 10h à Villers-le-Lac n’est malheureusement plus tout à fait exact depuis quelques années. D’où le besoin d’expliquer au grand public.  

298
Ces dernières années en été, le Doubs disparait presque complètement... (Photo MJC Villers-le-Lac)

A Villers-le-Lac comme partout, l’eau est une ressource vitale et une source d’inquiétude. Ici, le Doubs ne fait pas seulement partie du paysage et de la renommée de la commune et même au-delà, il fait aussi l’objet de toutes les attentions. L’assèchement de son lit chaque année depuis quelques années au plus fort des canicules estivales inquiète et interroge. « Nous avons donc décidé de consacrer une journée entière à la thématique de l’eau » explique Thierry Munier, responsable du club patrimoine de la MJC locale. « Ce colloque a pour but de comprendre les périodes d’étiage que nous avons connues ces dernières années ». Une exposition permettra de revenir sur ces événements qui ont marqué l’opinion via de nombreuses photos qui rappelleront également les sécheresses du siècle dernier dont celle de 1906. Il y sera par ailleurs question des sources souterraines et du fonctionnement des bassins du Doubs. Le CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement) interviendra également en amont de l’événement dans les écoles de la commune et proposera des ateliers sur place le jour J. « Nous pourrons aussi compter sur la présence de quatre scientifiques qui proposeront des interventions et répondront au public durant une heure chacun entre 14h30 et 18h30 » poursuit l’organisateur. Se succéderont sur la scène de la salle des fêtes Daniel Joly, climatologue, Vincent Bichet, géologue, Pierre-Yves Jeannin, hydrogéologue et Céline Barrelet, spécialiste de l’environnement.