Haut-Doubs. Le logement, une priorité dans le Val de Morteau

Dès la partie opérationnelle lancée dans quelques mois (fin d’année 2023-début 2024), propriétaires occupants ou bailleurs ainsi que copropriétaires bénéficieront d’aides pour améliorer le parc immobilier ancien.

581
Une phase d'étude et d'observation est en cours dans les communes du Val de Morteau.

Jusqu’en avril, une phase d’étude est en cours pour la mise en place d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) à l’échelle des huit communes du Val de Morteau. « Nous avons été missionnés pour établir un diagnostic puis à l’issue proposer des stratégies d’intervention et évaluer le montant des subventions nécessaires, ce qui fera l’objet d’une convention avec des objectifs sur 3 ans, une durée qui peut être prolongée de deux ans supplémentaires » explique Pauline Moyne, chargée d’opérations au sein de l’association Soliha.

L’OPAH cible à la fois les propriétaires occupants ou bailleurs mais aussi les copropriétés : « Il pourra s’agir de travaux de rénovation énergétique afin de faire des économies en la matière, de mises aux normes, d’adaptations liées au handicap ou à l’âge ou de travaux dans les parties communes de copropriétés ».

Dans le viseur de cette OPAH, le parc immobilier ancien qui, compte tenu de la forte demande sur le marché locatif, constitue un véritable enjeu : « Des incitations financières vont permettre de convaincre une partie des propriétaires de logements vacants » poursuit-elle, soulignant qu’il est également possible de confier ceux-ci en gestion à Soliha en tant qu’agence immobilière sociale et solidaire : « Il faut s’engager à pratiquer un loyer moins cher avec en contrepartie des avantages comme la garantie contre les loyers impayés ». Un dispositif qui permet par exemple de faciliter l’accès au logement de personnes aux revenus modestes.

Opérationnelle fin 2023 ou début 2024, cette opération viendra compléter les dispositifs déjà en place sur ce territoire attractif qui a fait du logement une priorité.