Haut-Doubs. Le tilleul de la Lièze est tombé à Valdahon

La nature est parfois impitoyable et malgré les bons soins des humains, des arbres succombent. Emotions ou colère, quelles que soient les réactions, l'événement ne laisse que rarement insensible.

640
Tout avait été tenté depuis quelques années pour sauver ce tilleul remarquable.

Les arbres font parfois partie du patrimoine local. Ils ont en tout cas une importance sentimentale pour les habitants qui, lorsque leur abattage est évoqué pour diverses raisons montent au créneau. Le récent épisode des tilleuls d’Arçon n’en est qu’un exemple.

Valdahon n’a pas connu de telle résistance alors que le tilleul situé rue de la Lièze a dû être abattu. Un arbre qui par sa taille et son âge avancé, environ 300 ans, était considéré comme remarquable et historique. Déjà réduit depuis dix ans à une taille dite en têtard qui consiste à raccourcir régulièrement toutes les branches au même niveau, il a malheureusement pourri de l’intérieur, vermoulu à tel point que le pied s’est affaissé

Le majestueux tilleul, a surmonté pendant plus de 10 ans cette épreuve en émettant de nouvelles pousses. Au fil des ans, malheureusement la pourriture à l’intérieur du têtard, véritable niche écologique peuplée d’insectes, s’est développée jusqu’à ce que le pied complètement vermoulu se soit affaissé il y a quelques jours.

« Après de nombreuses tentatives pour essayer de sauver notre tilleul centenaire rue de la Lièze, il est devenu impossible à maintenir le tronc qui subsistait encore mais qui pourrissait inexorablement » a tenu à expliquer Sylvie Le Hir, maire de Valdahon aux habitants confirmant la dangerosité de cet arbre et le crève-cœur que représente sa disparition. « Nous replanterons un tilleul pour le remplacer… pour faire renaître une nouvelle et belle âme végétale ! ».