Haut-Doubs. Les mortuaciens plébiscitent l’extinction nocturne de l’éclairage public

C’est la satisfaction qui ressort largement de l’enquête menée par la ville à l’issue d’une année complète d’expérimentation. Les élus réfléchissent donc aux suites à donner.

334
Seuls les axes principaux restent éclairés.

Il y a tout juste un an, la Ville de Morteau décidait d’expérimenter l’extinction nocturne de l’éclairage public de minuit à 5h00 du matin, hors grands axes de circulation et secteur Hôtel de ville. Deux raisons ce choix comme le détaille le maire Cédric Bôle : « Cela s’inscrit dans le Plan Climat Air Energie Territorial de la Communauté de Communes du Val de Morteau qui prévoit des actions visant à réduire les consommations énergétiques. Et par ailleurs, le Parc Naturel Régional Doubs horloger a initié une étude pour définir une trame noire visant à protéger la biodiversité et préserver le ciel étoilé de notre territoire ».

La réunion publique visant à effectuer un retour d’expérience était une promesse afin de pouvoir adapter au plus juste après douze mois : « Nous avons reçu une centaine de réponses à notre questionnaire avec 76% de personnes favorables à la poursuite de l’extinction et la même proportion qui ne constatent ni gêne ni contraintes » poursuit l’élu soulignant que très peu sont ceux qui évoquent un sentiment d’insécurité et d’isolement. Par ailleurs, il se félicité de constater une consommation en baisse de 28%, autant d’émissions CO² polluant qui ne se retrouve pas dans l’atmosphère.

« Ces résultats nous encouragent bien entendu à pérenniser cette action avec peut-être des ajustements à discuter au conseil municipal. Peut-être au niveau des horaires où l’on pourrait passer de 23h à 6h comme on nous le demande ».