Hebdo cinéma : un film émouvant sur le drame des Andes

504
C’est une histoire bien connue. Après plusieurs adaptations cinématographiques, le crash en 1972 de l’avion uruguayen dans la cordillère des Andes revient sur les écrans. Réalisé par Juan Antonio Bayona, Le Cercle des neiges (2023) reprend assez fidèlement cet événement si singulier. L’esthétique du film mêlée aux émotions transmises nous tiennent en haleine pendant 2h20. La qualité des scènes juste avant que l’avion ne heurte la montagne procure une véritable jouissance intellectuelle, rapidement arrachée par l’horreur. On s’identifie facilement aux personnages et on se questionne assez vite. Aurais-je aussi mangé des amis morts pour survivre ? Des questions existentielles sur la vie, la mort, l’espoir. Le progrès humain face à la nature. Entre le froid que l’on ressent devant cette abondance de neige et les actes que les survivants ont commis pour survivre, vous aurez assez vite la chair de poule.