Jean-Pierre Marenghi, président du comité départemental du Doubs de Pétanque

Alors que beaucoup joueront en toute décontraction à la pétanque cet été, en famille ou entre amis, d’autres comme tout au long de l’année la pratiqueront avec beaucoup plus de sérieux, en compétition. Car plus qu’un simple loisir, cette discipline populaire est aussi un sport à part entière.

750

Présentez-nous le comité que vous présidez

Le comité départemental du Doubs compte à ce jour 33 clubs répartis en trois districts : le district du Haut-Doubs, Montbéliard et Besançon. 1828 joueurs licenciés y évoluent. Notre rôle est multiple : veiller au développement des deux disciplines pétanque et jeu provençal, délivrer des licences, établir un calendrier des compétitions dans les clubs, l’organisation des championnats départementaux qualificatifs aux championnats de France et surveiller les activités des associations affiliées.

C’est donc un sport à part entière ?

On connait tous la pétanque comme étant un loisir synonyme notamment d’été et de vacances. On peut jouer partout et tout le monde peut participer à une partie de pétanque d’où son caractère très populaire. C’est évidemment toujours le cas mais c’est aussi au fil des années devenu un véritable sport avec de vrais compétiteurs qui évoluent à des niveaux régionaux, nationaux et mondiaux.  Du très haut niveau où les Français brillent d’ailleurs puisque nous détenons aujourd’hui le titre de champions du monde ! C’est une discipline exigeante qui demande une bonne condition physique mais aussi des qualités de maitrise de soi, de concentration et de précision. Pour progresser, comme dans tous les sports, il faut donc s’entrainer et respecter des règles précises.

La pétanque ne sera pas aux JO 2024. Pourquoi ?

La pétanque ne sera pas en effet présente aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Mais pourquoi pas à l’avenir. En tout cas nos instances ont déposé un dossier pour que ce soit le cas.

Cela passe aussi par l’image de notre sport… J’ai souhaité instaurer il y a deux ans déjà des contrôles d’alcoolémie lors des compétitions officielles qualificatives pour les championnats de France. C’est une décision importante pour éviter les problèmes sur les terrains et pour renforcer l’image d’une pratique sportive saine et vecteur de santé.

Quels sont vos chantiers aujourd’hui ?

Aujourd’hui, notre principal souci est de recruter de nouveaux licenciés, principalement des jeunes. Je ne pense pas que notre sport soit considéré comme vieillot mais plutôt que ces jeunes sont confrontés à une offre de disciplines possibles très vaste, en sports individuels et collectifs. Et pour les intégrer et les former à notre jeu, nous n’avons aujourd’hui que trois écoles de pétanque, à Beure, à Besançon et à Pontarlier. Nous essayons donc d’organiser diverses manifestations pour faire découvrir la pétanque à ce jeune public et les convaincre de nous rejoindre.

Les jeunes mais aussi les femmes…

La féminisation est en effet un autre axe de développement de nos effectifs. Les femmes sont à ce jour 326 sur les 1828 licenciés dans le Doubs. C’est déjà bien mais encore trop peu. On organise donc là aussi des animations comme des concours, des marathons, des championnats spécifiques. Nous avons en vue d’autres perspectives quant à ce développement.

Le Doubs est-il une terre de pétanque ?

Cette année, la fédération a confié à notre comité départemental l’organisation de la coupe de France des clubs. Elle a eu lieu en mars dernier à l’Axone à Montbéliard. Cela a été une superbe compétition et un formidable coup de projecteur pour ce sport dans le Doubs. L’occasion aussi de montrer que la pétanque qui a une image de discipline méridionale se pratique aussi ailleurs, chez nous notamment. Je salue au passage tous les bénévoles qui permettent de réaliser de telles manifestations car comme dans toute activité sans eux le sport n’existe plus. Nous allons accueillir à la salle Pourny à Pontarlier les championnats de France jeunes les 13 et 14 juillet 2024. Une belle reconnaissance pour notre comité grâce également à la volonté de la Ville de Pontarlier qui nous a beaucoup soutenu sur ce dossier.

Un conseil pour nos lecteurs qui profitent de leurs vacances ?

Jouez à la pétanque. Même juste pour le plaisir, en famille ou entre amis. C’est une activité synonyme de convivialité et de détente. C’est donc le moment idéal pour pratiquer en tant que loisirs et pour ceux et celles qui voudraient franchir le pas, qu’ils et qu’elles n’hésitent pas à pousser la porte d’un club à la rentrée. N’hésitez pas à vous renseigner sur www.ffpjp25.com