Le Rallye Neige et Glace revient à Malbuisson pour une 67ème édition

Après une annulation pour cause de crise sanitaire, le célèbre rallye Neige et Glace reviendra du 13 au 16 février 2022 à Malbuisson pour une 67e édition. L’occasion pour les passionnés d’automobiles de découvrir ou revoir des modèles de voitures qui ont fait l’histoire, sur des routes enneigées, dans la région «  la plus froide de France ». 

121
Le Rallye Neige et Glace revient du 13 au 16 février 2022

Soulagement pour Patrick Zaniroli, organisateur de l’événement, de pouvoir annoncer les nouvelles dates de ce 67e rallye Neige et Glace. Loin d’être une course de vitesse, l’épreuve est avant tout un rassemblement de passionnés d’automobiles, sur plusieurs jours. «  C’est l’un des plus anciens rallye et l’an dernier le Covid a malheureusement tout stoppé. Deux années de suite, nous aurions eu mal mais la situation permet aujourd’hui de voir l’avenir un peu mieux ». 

90 véhicules attendus…

Après un départ du Musée de l’Aventure Peugeot pour une étape de nuit de 180 kilomètres, les participants se retrouveront à l’Hôtel du Lac de Malbuisson où ils passeront 4 jours et parcourront de 1000 km, pour découvrir le Doubs et le Jura. Le 67è rallye Neige et Glace garde ses fondamentaux qui ont façonné l’histoire de la plus sportive des épreuves hivernales. « Afin de ne pas être en concurrence sur nos dates habituelles avec le RMCH et les Boucles de Bastogne, l’épreuve hivernale, sportive et conviviale se décale de quelques jours », poursuit Patrick Zaniroli. Comme de vrais professionnels de l’automobile, avant de partir des vérifications techniques et administratives seront faites au Musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux. Première condition : seuls les véhicules d’après-guerre jusqu’en 1995 sont éligibles à la compétition. Patrick Zaniroli attend au moins 90 véhicules. « Le rallye n’est pas une compétition de vitesse tout est très réglementé. Il y a des temps de passages et des vitesses à respecter pour les concurrents. C’est aussi un bon moyen d’admirer les modèles lorsqu’on est spectateur ! »

… et une météo clémente espérée 

L’élément clé de cet événement incontournable dans le Haut-Doubs reste avant tout la météo. «  Sans neige, l’intérêt n’est plus le même. L’an dernier nous avions commencé par deux jours de pluie puis deux jours de neige ce qui tombait à pic. J’espère que cette année, le temps sera meilleur, c’est un peu la roulette russe », ajoute Patrick Zaniroli.  D’autant que l’organisateur a prévu trois boucles 100% sportives tracées sur des chemins forestiers aux confins de la frontière suisse. De la neige, de la glace et de la glisse au programme d’un triptyque qui se réjouit déjà, d’être de retour.