« Ma thèse en 180 secondes » : deux doctorants bisontins iront à Paris pour la finale

Le 7 mars s’est déroulée à Dijon la finale régionale de « Ma thèse en 180 secondes ». Trois prix ont été décernés à trois chercheurs.

589
Les doctorants et le jury de la finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes". Crédit : Édouard Barra.

Souvent, les sujets de thèse sont incompréhensibles pour le grand public. Rien de surprenant toutefois, puisqu’un travail de doctorat est synonyme de spécialisation et que, nous ne sommes évidemment pas spécialisés dans tous les domaines.

« Ma thèse en 180 secondes » est un concours de vulgarisation qui permet toutefois de traduire, en des termes simples et compréhensibles par tous, des sujets de recherche qui sembleraient, au premier abord, froids et inintelligibles. Les dix doctorants présélectionnés pour la finale régionale avaient donc trois minutes, soit 180 secondes, pour présenter leurs travaux de recherche.

Au total, près de deux cents personnes étaient présentes pour l’événement, dont des lycéens de la région qui ont pu échanger avec les doctorants. De quoi susciter des vocations !

Trois prix décernés

Trois prix ont été décernés : le prix du jury, celui du public et celui des lycéens. Jonathan Lesven (biologie des populations et écologie), rattaché au laboratoire Chrono-Environnement, a remporté le premier. Il travaille sur les changements globaux et les dynamiques des pessières du Québec-Labrador au cours de l’Holocène.

Le prix du public a, quant à lui, été remporté par Rémi Dorgnier (spécialité psychologie), rattaché au laboratoire de psychologie dont le sujet de recherche est ; « Soutenir l’apprentissage des enfants à l’école primaire, études expérimentales et création d’une application pédagogique ».

Le prix des lycéens est pour Tom Catel (spécialité mécanique), rattaché au laboratoire Femto ST qui travaille sur le « développement de la technologie de micro-perçage pour la réalisation de culots-soufflés dans les aubes de turbine avancées en superalliage base Nickel monocristallin ».

Jonathan Lesven et Rémi Dorgnier, deux doctorants de Besançon, représenteront donc la région Bourgogne-Franche-Comté lors de la demi-finale nationale qui aura lieu à Paris. La rédaction les félicite et leur souhaite bonne chance !